Comptines européennes

Quand l’Europe ouvre la bouche, c’est pour bailler !

François Mitterand.

Vous vous battez contre l’oreiller ? Difficile de trouver les bras de Morphée ? Nous avons le remède qu’il vous faut : une compilation des meilleures comptines d’Europe ! Des berceuses douces et relaxantes aux chants enthousiastes et vivants des enfants, vous avez l’embarras du choix ! Préparez-vous à écouter des violons qui pleurent, des cornemuses et des flûtes douces. Et il ne s’agit là que des mélodies – n’oubliez pas les histoires. Des chiots espiègles, aux gentilles grenouilles et poupées si vous êtes d’humeur apaisée – ou du cannibalisme, à la pauvreté et au meurtre si vous vous sentez plus rebelle. Dans tous les cas, faites-nous confiance : le vieux continent sait raconter une bonne histoire et la mettre parfaitement en musique. Et en tant qu’invité d’honneur, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin directement sur cette page : une chanson à jouer, les paroles à chanter et les traductions pour comprendre ce que vous dites. Pour une fois, nous sommes heureux de vous faire bâiller… Bonne nuit !

Portugal

play_circle_filled
pause_circle_filled
Atirei o Pau ao Gato
volume_down
volume_up
volume_off

Certains pensent que les comptines sont imprégnées de valeurs morales, d’autres qu’elles sont tout bonnement une éloge de la naïveté. Mais est-ce vraiment important ? Les enfants ne comprennent probablement pas les paroles de toute façon. Alors, que penser de la célèbre « Cantiga de roda » portugaise qui invite les enfants à lancer un bâton au chat ? « J’ai jeté le bâton sur le chat-chat, mais le chat-chat, n’est pas mort-mort ! » Cela vous inspire ? Cela a certainement plu à ce groupe portugais qui a produit une version rock au rythme de « Another Brick in the Wall »… 

Atirei o pau ao gato-to
Mas o gato-to
Não morreu-rreu-rreu
Dona Chica-ca
Assustou-se-se
Com o berro
Com o berro
Que o gato deu
MIAU!

À sentada à chaminé-né-né
Veio uma pulga-ga
Mordeu-lhe o pé-pé-pé
Ou ela chora
Ou ela grita
Ou vai-se embora
Pulga maldita!

J’ai lancé le bâton sur le chat- chat
Mais le chat- chat
N’est pas mort– mort- mort
Madame Chica– ca
A été effrayée– yée- yée
Par le cri
Par le cri
Que le chat a poussé
MIAOU !

Assise à la cheminée– née- née
Une puce est arrivée– vée- vée
Elle lui a mordu le pied– pied- pied
Ou elle pleure
Ou elle crie
Ou elle s’en va
Maudite puce !

Espagne

play_circle_filled
pause_circle_filled
Pimpón es un Muñeco
volume_down
volume_up
volume_off

L’hygiène est la préoccupation numéro un en Espagne ! Et vous devez en apprendre les principes de base dès l’enfance. Pimpón vous guidera dans cette tâche difficile, même s’il est uniquement fabriqué à partir de carton. Vous devez d’abord « laver votre visage avec de l’eau et du savon« . Ensuite, vous « démêlez vos cheveux » de préférence « avec un peigne en ivoire« . Et bien que « vous n’aimiez pas ça, vous ne pleurez pas et n’allez pas comme ça« . Il faut l’admettre : la chanson est quand même un peu répétitive. Mais bon, prendre soin de son hygiène personnelle l’est tout autant…

Pimpón es un muñeco
Con manos de cartón
Se lava su carita
Con agua y jabón

Se desenreda el pelo
Con peine de marfil
Y aunque no le gusta
No llora, ni hace así
(frotar los ojos)

Pimpón dame la mano
Con fuerte apretón
Que quiero ser tu amigo
Pimpón, Pimpón, Pimpón

Y cuando las estrellas
Comienzan a salir
Pimpón se va a la cama
Pimpón se va a dormir.

Pimpon est une poupée
Avec des mains en carton.
Il lave son petit visage,
Avec de l’eau et du savon.

Il démêle ses cheveux,
Avec un peigne en ivoire,
Et bien qu’il n’aime pas ça,
Il ne pleure pas ou ne va pas comme ça.
(Se frotter les yeux.)

Pimpon donne moi ta main,
Avec une main forte.
Je veux être ton ami
Pimpon, Pimpon, Pimpon.

Et quand les étoiles
Commencent à sortir,
Pimpon va se coucher.
Pimpon va dormir.

France

play_circle_filled
pause_circle_filled
Il était un Petit Navire
volume_down
volume_up
volume_off

Le cannibalisme: ce n’est pas un sujet auquel on s’attend lorsque l’on parle de comptines destinées aux enfants – mais bon, quand on regarde les contes de fées européens, on se dit que c’est une pratique normale. La « comptine » française dont on parle maintenant implique un navire, un voyage à travers les mers, des pirates et un jeune mousse. À un moment donné du voyage, la nourriture est insuffisante et ils doivent tirer à courtes pailles pour décider qui doit être mangé… Mais bon, ça passe, comme ils le font en chantant ! Vous vous attendez au pire… mais finalement le meilleur arrive. Quand même : quelle sorte de morale cette chanson véhicule-t-elle?

Il était un petit navire
Qui n’avait ja-ja-jamais navigué

Ohé ohé ohé ohé matelot
Matelot navigue sur les flots
Ohé ohé ohé ohé matelot
Matelot navigue sur les flots

Il entreprit un long voyage
Sur la mer Mé-Mé-Méditerranée

Au bout de cinq à six semaines
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer

On tira-z-à la courte paille
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé

Le sort tomba sur le plus jeune
Bien qu’il ne fût pas très épais

On cherche alors à quelle sauce
Le pauvre enfant-fant-fant serait mangé

L’un voulait qu’on le mît à frire
L’autre voulait-lait-lait le fricasser

Pendant qu’ainsi on délibère
Il monta sur sur sur le grand hunier

Il fit au ciel une prière
Interrogeant-geant-geant l’immensité

O sainte Vierge, öma patronne
Empêchez-les les les de me manger

Au même instant un grand miracle
Pour l’enfant fut fut fut réalisé

Des p’tits poissons dans le navire
Sautèrent bien-bien-bientôt par milliers

On les prit, on les mit à frire
Et le p’tit mou-mou-mousse fut sauvé

Islande

play_circle_filled
pause_circle_filled
Sigga Litla Systir Mín
volume_down
volume_up
volume_off

Dans le nord de l’Europe où les nuits sont longues, sombres et parfois déprimantes, les comptines se doivent d’être énergiques pour que les enfants puissent se divertir quand même un peu (et les parents oublient un peu l’alcool). Ma petite sœur Sigga est une belle comptine chantée par une femme et un homme sur une petite fille prénommée Sigga, assise dans la rue à traire son mouton dans un petit seau. (Ce qu’elle va faire du lait après est une toute autre histoire). En tout cas, c’est une chanson très rafraîchissante, surtout si vous ne pouvez pas dire un mot en islandais!

Sigga litla systir mín,
situr úti á götu.
Er að mjólka ána sín,
í ofurlitla fötu.

Ma petite sœur Sigga
Est assise dans la rue.
Elle trait sa brebis
Dans un tout petit seau.

Irlande

play_circle_filled
pause_circle_filled
Weile Weile Waile
volume_down
volume_up
volume_off

Une comptine doit-elle s’attaquer à des problèmes sensibles ? Telle est la question posée par notre comptine irlandaise, également connue sous le nom de The River Saile. Dans cette ballade, il n’y a ni créature ni monstre, mais l’histoire triste d’une vieille femme vivant dans les bois avec un bébé de trois mois. Francis James Child fut le premier à collectionner et cataloguer cette comptine en 1896. La ballade fut ensuite popularisée par le groupe folk irlandais The Dubliners. Même si le rythme est accrocheur, le sujet ne manquera pas de vous tirer une larme.

There was an old woman and she lived in the woods, weile weile waile.
There was an old woman and she lived in the woods, down by the river Saile.

She had a baby three months old, weile weile waile.
She had a baby three months old, down by the river Saile.

She had a penknife, long and sharp, weile weile waile.
She had a penknife, long and sharp, down by the river Saile.

She stuck the penknife in the baby’s heart, weile weile waile.
She stuck the penknife in the baby’s heart, down by the river Saile.

There were three loud knocks come a’knocking on the door, weile weile waile.
There were three loud knocks come a’knocking on the door, down by the river Saile.

There were two policemen and a special-branchman, weile weile waile.
There were two policemen and a special-branchman, down by the river Saile.

They put a rope around her neck, weile weile waile.
They put a rope around her neck, down by the river Saile.

They pulled the rope and she got hung, weile weile waile.
They pulled the rope and she got hung, down by the river Saile.

And that was the end of the woman in the woods, weile weile waile.
And that was the end of the baby too, down by the river Saile.

Il était un’ vieill’ femm’
Qui vivait dans les bois,
Weile weile waile.
Il était un’ vieill’ femm’
Qui vivait dans les bois,
Près de la rivièr’ Saile.

Elle avait un bébé
D’à peine trois mois,
Weile weile waile.
Elle avait un bébé
D’à peine trois mois,
Près de la rivièr’ Saile.

Elle avait un canif
Long et aiguisé,
Weile weile waile.
Elle avait un canif
Long et aiguisé,
Près de la rivièr’ Saile.

Elle a planté l’ canif
Dans le cœur du bébé,
Weile weile waile.
Elle a planté l’ canif
Dans le cœur du bébé,
Près de la rivièr’ Saile.

Trois puissants coups
Fur’nt frappés à la port’,
Weile weile waile.
Trois puissants coups
Fur’nt frappés à la port’,
Près de la rivièr’ Saile.

C’étaient trois policiers
Accompagnés d’un homm’,
Weile weile waile.
C’étaient trois policiers
Accompagnés d’un homm’,
Près de la rivièr’ Saile.

Êtes-vous la femm’
Qui a tué cet enfant ?
Weile weile waile.
Êtes-vous la femm’
Qui a tué cet enfant ?
Près de la rivièr’ Saile.

Ils l’ont emmenée
Et jetée en prison,
Weile weile waile.
Ils l’ont emmenée
Et jetée en prison,
Près de la rivièr’ Saile.

Ils ont passé un’ cord’
Tout autour de son cou,
Weile weile waile.
Ils ont passé un’ cord’
Tout autour de son cou,
Près de la rivièr’ Saile.

Ils ont tiré la cord’
Et elle fut pendue,
Weile weile waile.
Ils ont tiré la cord’
Et elle fut pendue,
Près de la rivièr’ Saile.

Et là ce fut la fin
De la femm’ dans les bois,
Weile weile waile.
Et là ce fut la fin
De la femm’ dans les bois,
Près de la rivièr’ Saile.

Royaume-Uni

play_circle_filled
pause_circle_filled
Baa Baa Black Sheep
volume_down
volume_up
volume_off

Parfois, les petites histoires contiennent de plus grandes. Prenez la comptine britannique Baa Baa Black Sheep : elle a été la première chanson à avoir été sauvegardée numériquement et jouée sur ordinateur en 1951. C’est aussi une véritable mélodie européenne, car c’est en fait une variante de la mélodie française de 1761, Ah! Vous dirai-je, maman. La forme originale de la mélodie est également utilisée pour le chant de Noël Twinkle Twinkle Little Star et la chanson pour apprendre l’alphabet. Pas si mal pour une chanson naïve sur la laine noire d’un mouton noir…

Baa, baa, black sheep, Have you any wool? Yes sir, yes sir, Three bags full. One for the master, One for the dame, And one for the little boy Who lives down the lane.

Bêê, bêê mouton noir,
Avez-vous de la laine?
Oui, monsieur, oui, monsieur,
Trois sacs pleins;
Un pour le maître,
Et un pour la dame,
Et un pour le petit garçon
Qui vit dans la ruelle.

Norvège

play_circle_filled
pause_circle_filled
Lille Petter Edderkopp
volume_down
volume_up
volume_off

La Norvège nous offre une comptine des plus traditionnelle : « La Petite Araignée Peter est monté sur mon chapeau. Puis il a commencé à pleuvoir et Peter est tombé à plat ». L’histoire a tout ce dont elle a besoin: un petit garçon ou une petite fille, un animal, une intrigue, du suspens et une fin heureuse. Certains se réjouiraient à l’idée que l’araignée puisse mourir dans cette aventure, mais pas nos Norvégiens amoureux des animaux qui lui ont donné une seconde chance. En version originale, on dirait fortement un virelangue excentrique.

Lille Petter Edderkopp han klatret på min hatt.
Så begynte det å regne og Petter ned han datt.
Så kom solen og skinte på min hatt.
Da ble det liv i Petterkopp som klatret på min hatt

Petit Pierre l’Araignée sur mon chapeau monta,
Puis arriva la pluie et Pierre tomba
Puis vint le soleil, sur mon chapeau brilla,
Puis Pierre l’Araignée se réanima et sur mon chapeau monta.

Suède

play_circle_filled
pause_circle_filled
Bä Bä Vita Lamm
volume_down
volume_up
volume_off

Nous savons très bien ce que vous êtes en train de vous dire ! « Oh, c’est juste Baa Baa Black Sheep en version suédoise ! Et en plus, ils ont même osé transformer le mouton noir en agneau blanc ! » Désolé de vous décevoir, mais… pas  du tout ! La comptine suédoise « Baa Baa White Lamb » n’a rien à voir avec la berceuse britannique – même si, il faut l’avouer, le sujet est assez similaire. Nous parlons ici d’un agneau, de sa laine et d’un bébé en train de naître. La mélodie est également très différente. Maintenant, installez-vous confortablement dans votre canapé, savourez un morceau de gâteau suédois et chantez avec nous…

Bä, bä, vita lamm,
har du någon ull?
Ja, ja, kära barn,
jag har säcken full!
Helgdagsrock åt far
och söndagskjol åt mor,
och två par strumpor
åt lille-, lillebror!

Bêê, bêê, agneau blanc,
As-tu de la laine?
Oui, oui, cher enfant,
Un plein sac!
Un manteau de fête pour papa,
Une robe du dimanche pour maman,
Et une paire de chaussettes
Pour le tout petit frère.

Finlande

play_circle_filled
pause_circle_filled
Lennä, Lennä Leppäkerttu
volume_down
volume_up
volume_off

Les comptines ont ce trait commun d’aimer les insectes. Et pour les enfants, la coccinelle est sans doute la reine de tous, en ce qu’elle véhicule en termes de croyances et de superstitions. Quoi qu’il en soit, « Vole, Vole, Coccinelle » rayonne de poésie : « Vole, vole, Coccinelle, au pied de la grosse pierre, voici votre maman et votre papa, et du porridge bouillant pour vous ». Avec ses hivers interminables, nous vous laissons imaginer l’espérance de vie d’une coccinelle dans le pays situé le plus au nord de l’Europe… Ce qui rend cette comptine encore plus spéciale à chanter… Nous espérons que vous l’apprécierez comme telle.

Lennä, lennä leppäkerttu
ison kiven juureen,
siellä on sun äitis, isäs,
keittää sulle puuroo.

Vole, vole, coccinelle,
Jusqu’au gros rocher près de la racine,
Vole à travers le champ
Vers le grand arbre à rêves.

Danemark

play_circle_filled
pause_circle_filled
Den Lille Ole med Paraplyen
volume_down
volume_up
volume_off

Au Danemark, les enfants pensent qu’une fée vient quand ils perdent une dent et que le marchant de sable passe toujours avec un parapluie ! Contrairement au Portugal, à la France ou à la Norvège, le magnifique « Petit marchant de sable avec son parapluie » remplit l’objet original d’une comptine : mettre les enfants au lit ! Les paroles sont vraiment fascinantes : « Il ouvre son parapluie et répand autour du lit le confort de l’innocence. Puis, dans les rêves, le petit gars racontera de merveilleux contes de fées« . Si vous êtes francophone, vous serez peut-être surpris de lire que les Danois appellent leur parapluie « paraplyen » – presque de la même façon qu’en français…

Den lille Ole med paraplyen,
ham kender alle småfolk i byen,
hver lille pige, hver lille dreng,
han lægger sødt i sin lille seng.

Så vil han ud paraplyen brede
og uskylds hygge om lejet sprede,
da vil i drømme den lille fyr
fortælle dejlige eventyr.

Han vil fortælle om stjerner klare,
og om den dejlige engleskare,
og om den yndige lille fe,
som alle børn vil så gerne se.

Og har om dagen de artig’ været,
og kærlig fader og moder æret,
da kan så glade til sengs de gå,
og drømme smukt om Guds engle små.

Og når om morgenen solen skinner,
da vågner de med små røde kinder,
og takke Gud for, hvad de har drømt,
og kysse fader og moder ømt.

Le petit Ole au parapluie
Est bien connu de tous les enfants de la ville.
Chaque petite fille, chaque petit garçon
Il met doucement au lit.

Puis il ouvre son parapluie
Et étale sur le lit le bien-être de l’innocence
Puis dans les rêves, le petit bonhomme
Racontera de merveilleux contes de fées.

Il parlera des claires étoiles
Et des merveilleux anges
Et de la jolie petite fée
Que tous les enfants voudront alors voir.

Et s’ils ont été sages tout le jour
Et ont honoré avec amour leurs père et mère,
Ils peuvent alors aller au lit avec joie
Et rêver joliment des petits anges de Dieu.

Et quand le matin, le soleil brillera
Alors ils se réveilleront, leurs petites joues rouges,
Et remercieront Dieu pour leurs rêves
Et embrasseront leurs père et mère tendrement.

Pays-Bas

play_circle_filled
pause_circle_filled
Slaap Kindje Slaap
volume_down
volume_up
volume_off

Qui a dit que vous ne pouviez pas vous endormir en écoutant du néerlandais ? Aux Pays-Bas, ils y arrivent ! « Slaap kindje slaap« , est probablement la plus célèbre « slaapliedje » néerlandaise, ce qui signifie littéralement une « chanson du sommeil ». La version la plus ancienne de cette berceuse a été recueillie vers 1850, mais elle fait partie du folklore hollandais depuis plus longtemps. Les enfants plus âgés chantent parfois une parodie de la berceuse: « Dors bébé Dors, ton père est un singe, ta mère est un babouin, ton père suit, dors bébé Dors, ton père est un singe« . Oui, les enfants néerlandais peuvent être de vrais garnements.

Slaap kindje slaap,
daar buiten loopt een schaap.
Een schaap met witte voetjes,
die drinkt zijn melk zo zoetjes.
Slaap kindje slaap,
daar buiten loopt een schaap.

Dors, petit enfant, dors
Là dehors il y a un mouton
Un mouton aux petits pieds blancs
Il boit son lait si doucement
Dors, petit enfant, dors
Dors, petit enfant, dors.

Belgique

play_circle_filled
pause_circle_filled
Hoedje van Papier
volume_down
volume_up
volume_off

Pour une fois, nous avons sélectionné une comptine en néerlandais – comme vous le savez, le Plat Pays parle trois langues et il faut bien garder un certain équilibre. « Hoedje van papier » (Petit chapeau en papier) était autrefois une chanson folklorique maintenant chantée comme comptine. La chanson tient probablement son origine de 1830 et fait référence aux circonstances politiques de l’époque. Le roi Guillaume Ier venait d’être rejeté comme monarque par les Pays-Bas méridionaux (aujourd’hui la Belgique) en 1830 avant que le 4 octobre 1830, le gouvernement provisoire ne déclare son indépendance. Les Pays-Bas ont alors envoyé une armée pour réprimer le soulèvement. Un grand nombre de conscrits ont dû rapidement se procurer un uniforme. Comme il n’y avait pas assez de chapeaux ordinaires, les Belges en ont reçu un en papier, un fait aujourd’hui devenu légende.

Een, twee, drie, vier, hoedje van, hoedje van
Een, twee, drie, vier, hoedje van papier.
En heb je dan geen hoedje meer,
Maakt er een van wit papier
Een, twee, drie, vier hoedje van papier.

Un, deux, trois, quatre, chapeau de, chapeau de
Un, deux, trois, quatre, chapeau de papier.
Et si tu n’as plus de chapeau
Fais en un en papier cadeau
Un, deux, trois, quatre, chapeau de papier.

Allemagne

play_circle_filled
pause_circle_filled
Auf der Mauer, auf der Lauer
volume_down
volume_up
volume_off

« Auf der Mauer, auf der Lauer » est une chanson sur un insecte qui parcourt le haut d’un mur et surveille l’horizon. Comme une partie de bingo, vous devez extraire une lettre du mot de chaque vers et le prononcer au lieu de l’épeler. Il y a deux mots allemands qui fonctionnent bien pour ça dans cette chanson : « wanze » (punaise) et « tanzen » (danse). Si vous êtes plus amateur de jazz ou de swing, un artiste allemand, Kim Hoss, en a fait une excellente adaptation.

Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wanze.
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wanze.
Seht euch nur die Wanze an,
wie die Wanze tanzen kann!
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wanze.

Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wanz.
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wanz.
Seht euch nur die Wanz an,
wie die Wanz tanz kann!
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wanz.

Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wan.
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wan.
Seht euch nur die Wan an,
wie die Wan tan kann!
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wan.

Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wa.
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wa.
Seht euch nur die Wa an,
wie die Wa ta kann!
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine Wa.

Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine W.
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine W.
Seht euch nur die W an,
wie die W t kann!
Auf der Mauer, auf der Lauer
sitzt ‘ne kleine W.

Auf der Mauer, auf der Lauer
Sitzt ‘ne kleine —-.
Auf der Mauer, auf der Lauer
Sitzt ‘ne kleine —-.
Seht euch nur die —- an,
wie die —- —- kann!
Auf der Mauer, auf der Lauer
Sitzt ‘ne kleine —-.

Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fourmi,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fourmi,
Regardez just’ la fourmi,
Comme la fourmi danse,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fourmi.

Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fourm,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fourm,
Regardez just’ la fourm,
Comme la fourm dans,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fourm.

Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ four,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ four,
Regardez just’ la four,
Comme la four dan,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ four.

Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fou,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fou,
Regardez just’ la fou,
Comme la fou da,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ fou.

Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ f,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ f,
Regardez just’ la f,
Comme la f d,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ f.

Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ —-,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ —-,
Regardez just’ la —-,
Comme la —- —-,
Posée sur le mur, aux aguets,
Il y a un’ p’tit’ —-.

Autriche

play_circle_filled
pause_circle_filled
Ach, Du Lieber Augustin
volume_down
volume_up
volume_off

La légende raconte que vers 1679, à l’époque de la peste, le joueur de cornemuse Marx Augustin (1643-1685) se saoula tellement qu’il s’endormit en rentrant chez lui. Les fossoyeurs l’ont ramassé, le pensant mort, et l’ont jeté avec sa cornemuse dans une fosse remplie de victimes de la peste. Quand il s’est enfin réveillé, il ne parvenait pas à sortir de la tombe. Il joua donc de la cornemuse pour se faire entendre et fut secouru. Heureusement, il resta en bonne santé après cette mésaventure. Pour marquer cette histoire apocalyptique du Moyen Age, il composa « Oh, mon cher Augustin » en 1679.

Ach, du lieber Augustin,
Augustin, Augustin,
Ach, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

Geld ist weg, Mensch ist weg,
Alles hin, Augustin!
Ach, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

(Chorus)

Rock ist weg, Stock ist weg,
Augustin liegt im Dreck.
Ach, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

(Chorus)

Und selbst das reiche Wien,
Hin ist’s wie Augustin;
Weint mit mir im gleichen Sinn,
Alles ist hin!

(Chorus)

Jeder Tag war ein Fest,
Und was jetzt? Pest, die Pest!
Nur ein großes Leichenfest,
Das ist der Rest.

(Chorus)

Augustin, Augustin,
Leg’ nur ins Grab dich hin!
Ach, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

Ah, mon cher Augustin
Augustin, Augustin
Ah, mon cher Augustin,
Tout est fini !

L’argent est parti, la fille est partie,
Tout est fini, Augustin,
Ah, mon cher Augustin,
Tout est fini !

(Refrain)

Le manteau est parti, la canne est partie,
Augustin est dans le pétrin,
Ah, mon cher Augustin,
Tout est fini !

(Refrain)

Même la riche Vienne
Est fauchée, comme Augustin,
Et pleure avec moi dans le même esprit,
Tout est fini !

(Refrain)

Chaque jour était une fête,
Et qu’est-ce ? Peste, la peste,
Des cadavres la grande fête
Est tout ce qui reste.

(Refrain)

Augustin, Augustin,
Couche-toi dans ta tombe,
Ah, mon cher Augustin,
Tout est fini !

Suisse

play_circle_filled
pause_circle_filled
De Frühlig isch au scho uf d'Berge cho
volume_down
volume_up
volume_off

Vous venez de vous brûler la langue avec une cuillère chaude ? Non, c’est juste que vous parlez  le « Schweizerdeutsch » – le dialecte suisse-allemand de nos amis helvètes. Cela ressemble à de l’Allemand, mais pas totalement… De quoi parle leur comptine? Le printemps, évidemment : « À présent, le printemps est arrivé jusque dans les montagnes et a fait fondre la neige du toit du refuge alpin. Le coucou chante gaiement, parce que mai est arrivé ». Cette vieille chanson traditionnelle vous offre un ticket simple pour l’esprit alpin : vous pouvez presque sentir l’odeur du chocolat suisse, entendre les yodels et apercevoir le petit chalet au sommet de la montagne.

De Frühlig isch au scho uf d’Berge cho,
Er het üs vom Hüttli de Schnee weg gno.
Der Gugger het gschraue, er isch so froh,
Der Mai, der Mai isch cho.

(Chorus)
Jo ho-li ho-o-li hol-la-li-ho
Jetz cha de üses Veh scho go,
Jo ho-le-li ho-o-li hol-la-li-ho
Jetz cha denn ‘s Veh scho go.

Und sit er so staht i siner Pracht,
Die Chrütli, die Blüemli si au erwacht,
Die Senneri singt: I bi so froh,
Der Mai, der Mai isch cho.

(Chorus)

Do rüeft si em lustige Sennebueb,
Er johlet und juchzet de Alpe zue.
Läb wohl du Tal, das i meide soll,
I scheide recht freudevoll.

(Chorus)

Maintenant le printemps est arrivé même sur les montagnes
Et il a fondu la neige du toit de la hutte alpine.
Le coucou appelle joyeusement,
Mai est arrivé.

(Refrain)
Yo ho-li ho-o-li hol-la-li-ho
Maintenant nos vaches pourront aller sur l’alpe,
Yo ho-le-li ho-o-li hol-la-li-ho
Maintenant nos vaches pourront aller sur l’alpe.

Et le printemps est là dans sa beauté
Les herbes et les fleurs s’éveillent aussi,
La vachère chante « Je suis si contente »
Mai est arrivé.

(Refrain)

Elle appelle le joyeux vacher,
Il chante et ioule dans les montagnes
« Au revoir, vallée, je dois partir
Je te quitte avec joie »

(Refrain)

Italie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Batti Batti le Manine
volume_down
volume_up
volume_off

Les enfants italiens ne grandissent pas tous en apprenant et en aimant les mêmes comptines comme la plupart des enfants qui grandissent dans un environnement francophone. Ceci dit, “Batti Batti le Manine” est une filastrocche populaire qui a de nombreuses versions en italien et en dialecte… “Frappe des mains, papa rentre bientôt à la maison, s’il apporte avec lui des bonbons, (nom du bébé) les mangera !« . Dans certaines régions, les bonbons sont remplacés par des pizzas, évidemment. Bah oui, nous sommes en Italie après tout. Sur la dernière ligne, vous devrez mettre les mains du bébé à sa bouche et dire euh

Batta le manine
Ora viene papà
Si prendere confitine
(baby’s name) si mangerà!

Frappe des mains
Papa arrive
S’il apporte des bonbons
(Nom du bébé) les mangera !

Malte

play_circle_filled
pause_circle_filled
Ongi Ongi Ongella
volume_down
volume_up
volume_off

Nous avons rarement l’occasion d’écouter une chanson en maltais. Mais mieux vaut tard que jamais, nous avons la comptine « Ongi Ongi Ongella » pour vous ! C’est une vieille chanson folklorique maltaise que les enfants chantaient et dansaient dans leurs écoles et leurs rues. Traditionnellement, les enfants maltais avaient un certain nombre de jeux originaux et de comptines, dont certaines ont évolué depuis le Moyen Âge. Vous sentirez l’esprit du Moyen Âge dans les paroles qui impliquent chevaliers, ambassadeurs et portes de la ville…

Bumm Bumm il-bieb
Bumm Bumm il-bieb,
Ongi’-ongi’ongella..
Bumm Bumm il-bieb,
Ongija Kavallier…

Min hemm, min hemm, minn hemm Ongi’-ongi’ongella..
Min hemm, min hemm, minn hemm Ongija Kavalier.
Hawn l-Ambassadore, Ongi’ ongi’ ongella…
Hawn l-Ambassadore, Ongija Kavallier.

X’irid l-Ambaxxaturi? Ongi’ ongi’ ongella…
X’irid l-Ambaxxaturi? Ongija Kavallier…
Irid tifla sabiha, Ongi’ ongi’ ongella…
Irid tifla sabiha, Ongija Kavallier…

X’ha ntuha ‘l din it-tifla? Ongi’-ongi’ongella
X’ha ntuha ‘l din it-tifla, Ongija Kavallier.
Intuha libsa gdida, Ongi’ ongi’ ongella
Intuha libsa gdida, Ongija Kavallier.

Huduha la triduha, ghax ahna m’ghandniex x’nambuha
Karrozza b’erba’ roti ma tghaddix minn Putirjal
ghtuni bicca xoqqa halli nsewwi l-fardal.

Frappez, frappez à la porte
Frappez, frappez à la porte, Ongee’ongee’ongella…
On frappe à la porte, Ongeea Cavalier…

Qui est là, qui est là, qui est là – Ongee’ongee’ongella ..
Qui est là, qui est là, qui est là – Ongeea Cavalier.
Voici M. l’Ambassadeur, Ongee’ongee’ongella…
Voici M. l’ambassadeur. Ongeea Cavalier.

De quoi a-t-il besoin l’ambassadeur? – Ongee’ongee’ongella…
De quoi a-t-il besoin l’ambassadeur? – Ongeea Cavalier
Il a besoin d’une belle jeune dame, Ongee’-ongee’ongella…
Il a besoin d’une jeune belle dame, – Ongeea Cavalier

Que donnerons-nous à cette dame? – Ongee’ongee’ongella
Que donnerons-nous à cette dame? – Ongeea Cavalier.
Nous lui donnons une nouvelle robe, Ongee’-ongee’ongella
Nous lui donnons une nouvelle robe. Ongeea Cavalier.

Prends-la si tu la veux, car nous n’avons pas vraiment besoin d’elle.
Une voiture à quatre roues ne passe pas par les portes de la ville
donnez-moi s’il vous plaît un morceau de tissu pour réparer mon tablier, camarades

République tchèque

play_circle_filled
pause_circle_filled
Měla Babka čtyři Jabka
volume_down
volume_up
volume_off

A quel point la société tchèque est-elle juste ? Si vous écoutez sa comptine « Grand-mère a quatre pommes« , vous comprendrez vite que l’égalité est depuis longtemps une valeur partagée. La chanson raconte : « Grand-mère avait quatre pommes, Grand-père n’en avait que deux, Donne-moi une pomme Grand-mère, nous aurons la même chose« . Les Français ont peut-être inventé la devise « Liberté, Egalité, Fraternité », mais ce sont les Tchèques qui l’ont mise en pratique.

Měla babka čtyři jabka
a dědoušek jen dvě
dej mi babko jedno jabko
budeme mít stejně.

Grand-mère avait quatre pommes
Grand-père n’en avait que deux.
Grand-mère, donne-moi une pomme,
Nous en aurons pareil.

Slovaquie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Pec Nám Spadla
volume_down
volume_up
volume_off

C’est maladroit ! Les enfants slovaques faisaient cuire du pain dans leur four, quand celui-ci est soudainement tombé. Qui est à blâmer ? Qui devrait le réparer ? Telle est la question existentielle que cette petite comptine slovaque tente désespérément de résoudre. C’est tout un défi de la chanter en langue originale : l’alphabet, la combinaison des accents et la rapidité du rythme en font un virelangue idéal pour la pratique du slovaque. N’essayez pas de tricher en chantant en français !

Pec nám spadla
ktože nám ju opraví
starý peciar nie je doma
a mladý to nespraví.

Zavoláme na deduška
on má veľké kladivo
pribije tam jeden klinec
a už je to hotovo.

Notre four est cassé.
Qui va le réparer?
Le vieux réparateur de four n’est pas chez lui
Et le jeune ne sait pas le faire.

Nous appellerons notre grand-père
Il a un gros marteau
Il y mettra un clou
Et ce sera fini.

Pologne

play_circle_filled
pause_circle_filled
Aaa Kotki Dwa
volume_down
volume_up
volume_off

Cette comptine polonaise coche toutes les cases : il y a des chatons, des étoiles et la lune. Tous les ingrédients nécessaires pour border les enfants au lit. « Il était une fois deux petits chatons. Ah-ah-ah, deux petits chatons, Ils étaient tous les deux gris brun. Oh, dors, mon chéri, si tu veux une étoile, le ciel, je te les donnerai. Tous les enfants, même les mauvais, sont déjà endormis, mais pas toi ». On dit que cette berceuse polonaise très populaire remonte à plus d’un siècle. ‘A-a-a’ est supposé transmettre le son long et soporifique pour calmer les enfants qui essaient de s’endormir.

A-a-a, a-a-a,
byly sobie kotki dwa.
A-a-a, kotki dwa,
szarobure, szarobure obydwa.

Ach, śpij, kochanie,
jesli gwiazdke z nieba chcesz – dostaniesz.
Wszystkie dzieci, nawet źle,
pogrążone są we śnie,
a ty jedna tylko nie.

A-a-a, a-a-a,
byly sobie kotki dwa.
A-a-a, kotki dwa,
szarobure, szarobure obydwa.

Ach, śpij, bo wlaśnie
księżyc ziewa i za chwilę zaśnie.
A gdy rano przyjdzie świt
księzycowi będzie wstyd,
ze on zasnąl, a nie ty.

A a a, a a a
Il y avait deux chatons
A a a deux chatons
Tous les deux, tous les deux gris.

Ah, dors, chéri.
Si tu veux une étoile du ciel- Tu l’auras
Tous les enfants, même méchants
Sont perdus dans leurs rêves.
Et toi tu n’y es pas.

A a a, a a a
Il y avait deux chatons
A a a deux chatons
Tous les deux, tous les deux gris.

Ah, dors, parce que
La lune baille et bientôt s’endormira.
Et, quand, au matin, l’aurore viendra
La lune aura honte
De s’être endormie, et pas toi.

Lituanie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Čiūčia Liūlia Dukrytėla
volume_down
volume_up
volume_off

La culture lituanienne est riche en traditions et superstitions contre-intuitives. Par exemple, un oiseau qui se soulage sur vous porte chance, alors que serrer la main à travers un pas de porte vous porte malheur. Les Lituaniens croient également au pouvoir des voix et des mélodies… Cette berceuse très lente en est un bon exemple, car il est dit qu’elle apaise instantanément les bébés et les enfants. Essayez-la ! Il s’agit de l’amour qu’une mère porte pour sa fille: « Dodo, ma petite fille, ma chérie, Grandis vite, ma petite fille, dodo, ma petite fille, ma chérie« . N’est-ce pas charmant ?

Čiūčia liūlia dukrytėla
Mano mylimoji
Kiek jau kartų per dienelį
Tavį pakilojau
Pakilojau panešiojau
Patalėlį klojau
Čiūčia liūlia dukrytėla
Mano mylimoji
Auk didutė būk greitutė
Mano dukrytėla
Čiūčia liūlia dukrytėla
Mano mylimoji.

Dodo, ma petite fille,
Ma chérie,
Combien de fois pendant le jour
T’ai-je déjà levée ?
Je t’ai déjà levée et portée,
Mise dans ton berceau.
Dodo, ma petite fille,
Ma chérie,
Grandis vite,
Ma petite fille,
Dodo, ma petite fille,
Ma chérie.

Lettonie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Aijā, Ancit, Aijā
volume_down
volume_up
volume_off

La comptine lettone est quelque peu cryptique pour les lettons. Il s’agit d’une mère qui berce sa petite Ancit. Elle raconte : « Ils sont venus avec trois chevaux à ta fête de baptême. Que Dievs donne à la petite Ancis six chevaux à monter« . Qui sont tous ces gens ? S’il s’agit d’une légende qui s’est perdue dans les flots de l’histoire. Mais cela reste très mélodique, ce qui est la caractéristique la plus importante de toute berceuse. De plus, on dit qu’elle fonctionne non seulement pour les bébés, mais aussi pour les adultes. Vous n’arrivez pas à dormir ? Essayez donc !

Aijā ancit aijā
Saldā miedziņa
Māsiņ tevi šūpos
Vieglām rociņām

Trejiem sirgiem brauca
Tavās krustabās
Dievs dod ancišami
Sešliem zirgiem braukt

Dodo, petite Ancit, dodo
Doux sommeil
Ta sœur va t’endormir
Dans ses bras doux

Ils sont venus avec trois chevaux
À ta fête de baptême
Que Dievs donne à la petite Ancis
Six chevaux à monter

Estonie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Ehitame Maja
volume_down
volume_up
volume_off

La culture populaire est encore une force puissante en Estonie. D’autres nations ont peut-être oublié leurs traditions étranges et ne peuvent chanter de comptines. Mais les Estoniens n’échangeraient leur riche patrimoine musical pour rien au monde. La chanson plutôt naïve « Ehitame Maja » parle d’une joyeuse équipe d’enfants construisant une maison dans la forêt. “Les fleurs s’épanouissent, on s’amuse à bavarder au bord du ruisseau“. Il dépeint la société paisible parfaite. Vous serez également heureux d’entendre que « le travail se fait rapidement, conformément au plan« .

Ehitame maja, ehitame maja,
kena väikse maja.
Kive kokku veame,
palke tooma peame
ja veel muud mis vaja.

Ehitame majakese metsa veerde,
õitsevale aasale,
lõbusasti vuliseva oja äärde,
mahlakase kõrvale.

Töö käib hoogsalt,
killa – kõlla, kopp – kopp – kopp,
hoolsalt, valvsalt,
plaani järgi tipp ja topp.

Seinad üles laome, kopsime ja taome,
kaugelt kostab kaja.
Katusegi peale
ilusasti seame,
nii meil valmis maja.

Ei me karda vihmasadu, tuulehoogu,
tantsu lööme soojas toas.
Saiakesed küpsevad meil uues ahjus,
pliidil keevad maiusroad.

Tulge külla, sõbrad,
teid me ootame.
Kõiki teid pea kohata
siin loodame.

Nous construisons une maison, construisons une maison,
Une belle petite maison.
Nous transportons les pierres,
Nous devons apporter les journaux
Et bien d’autres choses nécessaires.

Nous construisons une maison dans la forêt verte,
Les fleurs sont en fleurs,
On s’amuse à bavarder le long du ruisseau,
Une digression succulente.

Le travail est fait rapidement,
Ding-dong, rat-a-tat-tat,
Diligent, vigilant,
Selon le plan, la forme du navire.

Murs à marteler, rap et taper,
Vous entendez un écho au loin.
Toit sur le dessus
Eh bien, ça va aller,
Nous avons donc fini la maison.

Nous n’avons pas peur de la pluie, du vent
Va danser… pièce chaude.
Les pâtisseries cuisent dans notre nouveau four,
Pot sur la cuisinière en ébullition.

Venez visiter, amis,
Nous vous attendons,
Il y a tout ce dont vous avez besoin ici,
En espérant que vous viendrez !

Biélorussie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Доўгі дзень
volume_down
volume_up
volume_off

En Biélorussie, par une longue et chaude journée, les parents chantent l’une des plus belles comptines de notre liste. Les chanceux ! « Une longue journée » est un trésor absolu. La mélodie est douce comme de la laine, les paroles sont pure poésie : « Une longue journée, une journée chaude au-delà des nuages. Une ombre bleue, une ombre s’est glissée dans le coin. Les lapins dorment partout dans la forêt. Les voix douces des oiseaux qui dorment. Et les cigognes au long nez dans leur nid ». Malgré la représentation effrayante des Russes dans les films hollywoodiens, nous espérons que vous pourrez écouter ce hit biélorusse sans avoir peur.

Доўгі дзень, Цёплы дзень Адплывае за аблокі.
Сіні цень, Сонны цень Адпаўзае ў кут далёкі.
Зьбеглі зайкі ўсе ў лясы. Змоўклі птушак галасы.
І буслы ў гняздо схавалі Свае доўгія насы.

Прыпеў: Баю-бай, баю-бай, Вачаняты закрывай. (2 разы)

Пакрысе На расе Патухаюць зоркі-сплюшкі.
Гульні ўсе, Казкі ўсе Пахаваны пад падушкі.
Сьпяць і мышкі і стрыжы.
Сьпяць машыны ў гаражы Ты таксама Каля мамы Ціха-ціхенька ляжы.

Une longue journée, une journée chaude au-delà des nuages.
Une ombre bleue, une ombre s’est glissée dans le coin.
Les lapins dorment partout dans la forêt.
Les voix douces des oiseaux qui dorment.
Et les cigognes au long nez dans leur nid.

Refrain: au revoir, au revoir, petits yeux fermés. (2 fois)

L’étoile s’apaise lentement sur la rosée
Tous les contes sont enterrés sous l’oreiller.
Sommeil et souris et oiseaux.
La voiture dort dans le garage et tu t’allonges tranquillement sur le sein de ta mère.

Ukraine

play_circle_filled
pause_circle_filled
Киця Моя, Кицю
volume_down
volume_up
volume_off

En Ukraine, les chats ont un très mauvais comportement. Mais contrairement aux Portugais, les Ukrainiens évitent de leur jeter des bâtons : c’est peut-être mieux ainsi. Ceci dit, il y a toute une éducation féline à faire : « Mon chat, mon chat, ne monte pas sur les étagères, ne laisse pas tomber les tasses. Ne mange pas de la crème« . Les Ukrainiens aiment les chants. En hiver, les enfants font du porte à porte pour chanter des chants de Noël et ramasser des bonbons.

Киця моя, кицю,
Не лізь на полицю,
Не скидай кружечків,
Не з’їдай верше чків.

Mon chat, mon chat,
Ne monte pas sur les étagères,
Ne laisse pas tomber les tasses.
Ne mange pas de la crème

Roumanie - Moldavie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Podul de piatră
volume_down
volume_up
volume_off

Cela peut sembler un peu cliché, mais les infrastructures en Roumanie et Moldavie nécessitent une sérieuse mise à niveau ! La comptine roumaine « Le Pont de pierre » parle d’un pont qui s’est effondré et doit être reconstruit « Nous allons en construire un autre, un autre qui durera et qui sera encore plus beau ! Nous en construirons un autre, un autre qui durera et qui sera encore plus beau ! » Les enfants le chantent avec légèreté et enthousiasme. Peut-être devrions-nous leur rappeler que le travail des enfants est interdit en Europe et que nous avons de meilleurs jeux à leur offrir.

Podul de piatră s-a dărâmat
A venit apa şi l-a luat
Vom face altul pe riu, în jos
Altul mai trainic şi mai frumos!
Vom face altul pe riu, în jos
Altul mai trainic şi mai frumos!

Le pont de pierre s’est écroulé
L’eau est venue et l’a emporté.
On va en faire un autre, en bas, sur la rivière,
Un autre plus solide et plus beau !
On va en faire un autre, en bas, sur la rivière,
Un autre plus solide et plus beau !

Hongrie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Este van Már, Nyolc óra
volume_down
volume_up
volume_off

Préparez-vous maintenant pour l’une des comptines les plus enthousiastes d’Europe ! Nous espérons que vous ne vous êtes pas encore endormis, car les Hongrois vont vous bercer avec la chanson « C’est le soir maintenant, déjà huit heures« . Les paroles racontent l’histoire d’un jeune garçon travaillant dans une boutique de rubans. « On a mesuré le ruban, Le ruban de couleur rouge, Sallarom, sallarom, Le ruban de couleur rouge ». En parlant de ruban, les Hongrois ont cette étrange habitude de frapper les filles avec un bâton décoré de rubans pour Pâques. Nous ne savons pas si cette chanson est liée à cette coutume, mais nous espérons vraiment que non !

Este van már, nyolc óra,
Ég a világ a boltban,
Sallárom, sallárom,
Ég a világ a boltban.

Ott mérik a pántlikát,
Piros színű pántlikát,
Sallárom, sallárom,
Piros színű pántlikát.

Jakuts Pista méreti,
Az asztalra leteszi,
Sallárom, sallárom,
Az asztalra leteszi.

Bíró Róza felveszi,
A hajába biggyeszti,
Sallárom, sallárom,
A hajába biggyeszti.

Biggyeszd Róza, nem bánom,
Úgyis te lész a párom,
Sallárom, sallárom,
Úgy is te lész a párom.

C’est le soir maintenant, déjà huit heures
La lampe est allumée dans la boutique,
Sallarom, sallarom,
La lampe est allumée dans la boutique.

On a mesuré le ruban,
Le ruban de couleur rouge,
Sallarom, sallarom,
Le ruban de couleur rouge.

Pista Jakuts le mesure
Il le met sur la table,
Sallarom, sallarom,
Il le met sur la table.

Roza Biro se le met
Elle l’accroche à ses cheveux,
Sallarom, sallarom,
Elle l’accroche à ses cheveux.

Accroche-le, Rosa, ça m’est égal,
Tu seras quand même mon épouse,
Sallarom, sallarom,
Tu seras quand même mon épouse.

Slovénie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Tri Majhne Žabice
volume_down
volume_up
volume_off

Les jeunes Slovènes vont se coucher en pensant à des grenouilles. Pas de la façon dont les Français penseraient à elles, rassurez-vous. Mais cela implique toujours le dîner et les cuisses de grenouilles… Ils apprécient cette jolie comptine appelée « Trois petites grenouilles » qui « sont assises sur une pierre en mangeant de délicieux insectes« . Leur trio est brisé quand soudain une des grenouilles décide de sauter dans l’eau. Maintenant qu’il ne reste plus que deux grenouilles, le suspens devient insupportable quant à ce qui va se passer ensuite…

Tri majhne žabice na kamnu so sedele,
z muhami se basale in dobro se imele,
ena v vodo je skočila in si krake namočila,
dve majhni žabici sta rekli ti, ti, ti.

Dve majhni žabici na kamnu sta sedeli,
z muhami se basali in dobro se imeli,
ena v vodo je skočila in si krake namočila,
ena majhna žabica je rekla ti, ti, ti.

Ena majhna žabica na kamnu je sedela,
z muhami se basala in dobro se imela,
pa v vodo je skočila in si krake namočila,
nobena majhna žabica ni rekla ti, ti, ti.

Trois petites grenouilles assises sur une pierre,
Mangaient les plus délicieux insectes,
La première sauta dans l’eau et trempa ses jambes,
Les deux petites grenouilles dirent toi, toi, toi.

Deux petites grenouilles assises sur une pierre,
Mangaient les plus délicieux insectes,
La deuxième sauta dans l’eau et trempa ses jambes,
Une petite grenouille dit, toi, toi, toi.

Une petite grenouille assise sur la pierre,
Mangait les plus délicieux insectes,
Mais elle sauta dans l’eau et trempa ses jambes,
Il n’y avait plus de petite grenouille pour dire toi, toi, toi.

Croatie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Bila Mama Kukunka Bio Tata Taranta
volume_down
volume_up
volume_off

Avez-vous déjà vu un crocodile croate ? Non ? Moi non plus… Mais il semble que ce soit une chose là-bas. Leur comptine peut en témoigner. « Il y avait une mère qui s’appelait Kukunka, il y avait un père qui s’appelait Taranta » est une chanson pour enfants dans laquelle un crocodile saute du Nil et attrape le petit Ju-Ju de Kukunka. Vous n’avez aucune idée de quoi il s’agit ? Alors peut-être que le plus simple pour vous est d’écouter la chanson et de suivre les paroles. Ne vous inquiétez pas, tout se passe bien à la fin !

Bila mama Kukunka, Kukunka
bio tata Taranta, Taranta
imali su maloga Ju-Ju

Jednom su se setali, setali
kraj duboke rijeke Nil, rijeke Nil
gdje je bio velik’ krokodil

I skocio krokodil, krokodil
iz duboke rijeke Nil, rijeke Nil
uhvatio maloga Ju-Ju

Place mama Kukunka, Kukunka
place tata Taranta, Taranta
vrati nama nasega Ju-Ju

Progovara krokodil, krokodil
iz duboke rijeke Nil, rijeke Nil
dones’te mi vola pecenog

Trci mama Kukunka, Kukunka
trci tata Taranta, Taranta
donijeli su vola pecenog

Progovara krokodil, krokodil
iz duboke rijeke Nil, rijeke Nil
evo vama vasega Ju-ju

Il y avait maman nommée Kukunka,
Il y avait papa nommé Taranta
Ils avaient un petit Ju-Ju

Une fois ils marchaient, marchaient
Au bord du Nil, le Nil
Où il y avait un énorme crocodile

Le crocodile sauta, sauta
Hors du Nil, le Nil
Et attrapa le petit Ju-Ju

Maman Kukunka pleura, pleura
Papa Taranta pleura, pleura
« Rends-nous notre Ju-Ju! »

Le crocodile parla, parla
Du Nil profond, du Nil
« Apportez-moi un bœuf rôti! »

Maman Kukunka courra, courra
Papa Taranta courra, courra
Pour apporter un boeuf rôti

Le crocodile parla, parla
Du Nil profond, du Nil
« Voilà, vous pouvez avoir votre petit Ju-Ju »

Serbie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Eci-Peci-Pec
volume_down
volume_up
volume_off

Nous sommes gentils avec vous : voici une chanson populaire pour enfants serbes si simple que vous pourrez apprendre vos premiers mots en serbe ! La chanson dit : « Eci-peci-pec, tu es un petit lapin. Je suis une petite caille, eci-peci-pec« . Les mots « eci-peci-pec » sont en réalité intraduisibles, mais sont utilisés comme rimes pour choisir qui est le « ça » qui joue le premier dans un jeu, comme dans « plouf plouf » en français.

Eci-peci-pec,
ti si mali zec,
a ja mala prepelica,
eci-peci-pec.

Eci-peci-pec,
Tu es un petit lapin
Je suis une petite caille,
Eci-peci-pec.

Bosnie-Herzégovine

play_circle_filled
pause_circle_filled
Hajde Kato, Hajde Zlato
volume_down
volume_up
volume_off

« Viens avec moi pour retirer le céleri du sol« , « Je vais allumer trois lampes à huile et je te mènerai au champ de céleri » ou « Tout le champ est boueux et toi, Kato, tu es mon chéri« . La comptine bosniaque alterne entre romance bon marché et humour. C’est l’une des plus belles comptines de cette liste à la fois pour ses paroles et sa mélodie. Kato est le nom d’une fille bosniaque – elle s’appellerait Catherine en français. Elle a la chance d’avoir un amant passionné… qui aime aussi le céleri. Nous n’avons que la mélodie sans paroles – vous ferez donc mieux de chanter avec les paroles ci-dessous !

Hajde Kato Hajde zlato
Hajde samnon celer brati

Ne mogu ti gospodine
Nema sjajne mjesečine

Upalicu tri fenjera
Vodicu te do celera

U celeru vel’ka susa
Ti si Kato moja dusa

U celeru vel’ko blato,
Ti si Kato moje zlato

Viens Kato, viens avec moi, ma chérie,
Viens avec moi pour retirer le céleri du sol.

Je ne peux pas, mon seigneur,
Il n’y a pas de clair de lune à voir.

Je vais allumer trois lampes à huile,
Et je vais te conduire au champ de céleri.

Le champ de céleri est sec,
Et toi, ma Kato, tu es mon âme.

Le champ entier est boueux,
Et toi, ma Kato, tu es ma chérie.

Albanie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Kënga e Gjyshes
volume_down
volume_up
volume_off

Une variété de chansons albanaises est dédiée à des enfants d’âges différents et couvre un large éventail de sujets. Dans de nombreux cas, elles impliquent des animaux et des créatures. Par exemple « Qingji i vogel » (« Petit agneau »), « Moj bubrrec » (« Oh tu gardes »), « O sa mire, o sa keq » (« Trop bon, tant pis »). Elles abordent aussi le sujet de la famille et des beautés du pays albanais, comme dans « Ja na erdhi Viti i ri » (« La nouvelle année arrive ») ou « Kenga e gjyshes » (« Chanson de grand-mère »), l’une des plus célèbres chansons pour enfants albanaises.

Tregon gjyshja nga herë
Na ishte se na ishte
Na ish një herë një djalë
Si veten shokët kishte.

Dhe unë duke dëgjuar
Shikoj me sytë e mi,
Një trim duke luftuar
Për fatet e lirise.

Refreni:
I ëmbël zëri gjyshes
Kur ngjarjen më tregon
E lehtë dorë e saja
Mbi krye më ledhaton.
(4x)

Tregon gjyshja nga herë
Na ishte se na ishte
Na ish një herë një djalë
Si veten shokët kishte.

Dhe unë duke dëgjuar
Shikoj me sytë e mi,
Një trim duke luftuar
Për fatet e lirise.

Refreni

Grand-mère nous parle d’un temps
Où il y avait,
Avant nous, un garçon
Qui comme moi-même, avait des amis.

En écoutant,
J’ai vu de mes yeux
Un combat courageux
Pour le sort de la liberté.

Refrain
La douce voix de Grand-mère
Quand elle nous raconte l’histoire,
Sa douce main
Caresse ma tête.
(Répéter 4 fois)

Grand-mère nous parle d’un temps
Où il y avait,
Avant nous, un garçon
Qui comme moi-même, avait des amis.

En écoutant,
J’ai vu de mes yeux
Un combat courageux
Pour le sort de la liberté.

(Refrain)

Bulgarie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Хей, ръчички
volume_down
volume_up
volume_off

Les Espagnols et les Bulgares partagent un même dévouement pour l’hygiène. « Mes deux mains, les voici, me servent de toutes les manières. L’une lave l’autre, puis les deux laveront le visage« . Quelle attention ! Les Bulgares ont également un jeu populaire appelé « Le magicien des mots » (« Вълшебната думичка »). Avant de commencer le jeu, les joueurs désignent « le magicien des mots ». Il doit se tenir au milieu et tous les autres doivent s’asseoir dans un cercle autour de lui. Ensuite, le magicien commence à donner rapidement des ordres aux autres participants, comme apporter un verre d’eau, ouvrir ou fermer la fenêtre, dire quelque chose de gentil aux autres, etc. Mais là où c’est joliment magique : l’ordre ne doit être obéi que si l’assistant ajoute « s’il vous plaît ».

Хей, ръчички, хей ги две,
те ми служат най-добре.
Едната мие другата,
а пък двете – лицето.

Таз ръка е дясната,
а пък тази – лявата.
Цапа, цапа, ръчички,
тупа, тупа, мънички!

Да се хванем за ръце,
да направим колелце.
Тропа, тропа, колелце,
туй е нашето хорце!

Hey, mes deux mains, les voici,
Elles me servent de toutes les manières.
L’une lave l’autre,
Puis, les deux laveront le visage.

Cette main ici est laissée, d’accord,
Et l’autre main a raison.
Flap-a, flop-a, mes deux mains,
Pit-a-Pat-a, petits!

Ensemble, comme nous chantons
Tenez vos mains et faites une ronde.
Cliquetis, cliquetis, ronde de mains,
C’est ce que nous appelons la danse en ronde !

Macédoine

play_circle_filled
pause_circle_filled
Нани ми нани детенце
volume_down
volume_up
volume_off

Si vous êtes arrivés jusqu’ici dans la liste sans vous endormir, c’est probablement parce que vous êtes un insomniaque pur. Nous avons quelques lectures pour vous, si ça vous aide. Mais nous avons aussi quelque chose de plus fort : la potion magique de cette comptine macédonienne relaxante. Nous ne pouvons pas vous garantir que vous tomberez directement dans les bras de Morphée, mais cela vous apportera à coup sûr une tranquillité d’esprit et des bâillements inattendus. La chanson s’appelle « Donne-moi une petite fille » et est aussi répétitive que de compter les moutons sauter par-dessus une clôture.

Нани ми нани детенце, надвор пее петленце пее кукурика, тебе ми те вика рачиња да измиеш, лицето да истриеш па да бидеш чисто како вчера исто.

Donnez-moi une petite fille
qui chante autour et à l’extérieur
qui chante avec un chiot,
vous m’appelez pour me laver les mains
afin de me frotter le visage pour être pur comme hier

Grèce

play_circle_filled
pause_circle_filled
Κούνια - μπέλα
volume_down
volume_up
volume_off

Nous savions que les Grecs pouvaient être de mauvaise humeur, mais nous ne nous attendions pas à ce qu’ils le reflètent dans leur comptine ! La chanson « Balance-toi (ma) jolie » se chante sur une mélodie paradoxalement calme et relaxante : « Balance-toi, (ma) jolie, la fille est tombée, s’est frappée au genou et sa grand-mère crie« . C’est peut-être un peu cliché, mais nous pouvons totalement imaginer cette scène se déroulant lors d’un dîner de famille grec, avec tout le monde qui crie, se dispute et se chamaille.

Κούνια – μπέλα
έπεσ’ η κοπέλα
χτύπησε το γόνα της
και φωνάζει η νόνα της.

Balance-toi, (ma) jolie,
la fille est tombée,
s’est frappée au genou
et sa grand-mère crie

Turquie

play_circle_filled
pause_circle_filled
Dandini Dandini Dastana
volume_down
volume_up
volume_off

Et Istanbul est notre destination finale dans cette tournée des comptines européennes. Nous terminons en beauté avec “Dandini Dandini Dastana”, une berceuse tranquille avec une mélodie orientale typique. Il existe de nombreuses versions de cette berceuse, mais souvent, seul l’ordre des versets diffère. Elle raconte : « Le bébé timide dort et grandit. Le bétail est entré dans le jardin, Jardinier, bannissez le bétail. Ne les laissez pas manger tous les choux ». Si vous ne dormez toujours pas, nous vous invitons à poursuivre la lecture avec quelques contes de fées enchanteurs.

Dandini dandini danalı bebek
Mini mini elleri kınalı bebek
Annesi babası çok sever
Uyur büyür nazlı bebek
Huuu huuu huuu hu

Dandini dandini dastana
Danalar girmiş bostana
Kov bostancı danayı
Yemesin lahanayı
Huuu huuu huuu hu

Dandini dandini danadan
Bir ay doğmuş anadan
Kaçınmamış yaradan
Mevlam korusun nazardan
Huuu huuu huuu hu

Dodo, dododo, dodo bébé,
Bébé aux petites mains passées au henné.
Son père et sa mère l’aiment,
Le timide bébé dort et grandit.
Hmm hmm hmm hmm hmm hmm.

Dodo, dododo, dodo bébé
Les veaux sont entrés dans le potager,
Jardinier, faites sortir les veaux,
Qu’ils ne mangent pas tous les choux !
Hmm hmm hmm hmm hmm hmm.

Dodo, dododo, dodo bébé,
Une lune est née d’une mère,
Dieu a été généreux, il n’a rien négligé,
Dieu te protège du mauvais œil.
Hmm hmm hmm hmm hmm hmm.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être les Chants de Noël européens, les Contes de fée européens, les Jacques a dit européens et les Toto européens.

Fermer le menu