Traditions européennes étranges

“L’Europe est beaucoup plus ancienne que ses nations. C’est un idéal qu’approuvent depuis mille ans tous ses meilleurs esprits.”

Denis de Rougemont

Il sont fous ces Européens !“. Oui bien sûr, nous savons tous que le vieux continent regorge de traditions anciennes. Parfois ennuyeuses, parfois folkloriques, elles nous apprennent beaucoup sur l’histoire, la culture et la philosophie des Européens. Mais, au-delà des plus célèbres, il en existe d’autres, moins connues, qui pourront vous paraître surprenantes, incroyables ou drôles et qui méritent une attention particulière… Joignons-nous à la bataille de tomates en Espagne ou au lancer de saucisses en Suisse ! Déhanchons-nous sur la danse de la grenouille en Suède ou la danse de l’Ours en Moldavie ! Participons à la course de portage de femmes en Finlande ou la course nue au Danemark ! Nageons dans le froid du Danube en Roumanie ou plongeons comme l’ours blanc aux Pays-Bas… Ci-dessous pour la première fois compilées, un ensemble de traditions bizarres et loufoques à travers l’Europe ! Une question demeure pourtant : qui est le plus fou ?

Portugal

Les Fêtes de la Saint-Jean (Festa de São João do Porto)

Chaque année, dans la nuit du 23 Juin, la ville de Porto s’anime de folie. Des milliers de personnes se rendent au centre-ville pour rendre hommage à Saint-Jean-Baptiste, dans une soirée qui mêle traditions sacrées et profanes. Et que peuvent bien trouver les portugais à faire en pareille occasion ? Et bien, tout simplement, ils se frappent – avec des gousses d’ail ou avec des marteaux en plastique ! Les festivités ont lieu dans la ville depuis plus de six siècles, mais ce n’est que depuis le XIXe siècle que le jour de la Saint-Jean s’est implanté dans la culture de la ville et a pris le statut de festival le plus important de l’année.

Espagne

La Bataille de Tomates (La Tomatina)

Le dernier mercredi d’août, des Espagnols se rassemblent dans la ville valencienne de Buñol pour s’engager dans une gigantesque bataille de tomates impliquant plus de 40 tonnes de tomates. On dit que La Tomatina a commencé lors d’un défilé du “petit lapin” en 1945 où certaines créatures des bois ont commencé à s’attaquer aux pastèques. Certains ont donc lancé des tomates pour les effrayer, mais l’une d’elle a raté sa cible et atteint une personne. Tout le monde a commencé à se jeter des tomates et la police a dû intervenir – s’engageant elle aussi dans la lutte à l’aide de tomates…

France

L’Omelette Géante

Dans la ville de Bessières dans le sud de la France, un groupe de Français célèbre les futures vacances d’une manière très particulière : ils cuisinent une omelette géante de plus de 4500 œufs, qu’ils servent sur la place principale de la ville pour nourrir jusqu’à 1000 personnes. Cette tradition viendrait de l’époque de Napoléon, lorsqu’au cours d’un déplacement de l’armée, l’Empereur se serait arrêté dans la ville et aurait demandé aux locaux de lui préparer une omelette. Selon la légende, Napoléon aurait tellement aimé l’omelette qu’il aurait ordonné aux locaux d’apporter le lendemain tous leurs œufs et de faire une omelette géante pour lui et son armée…

Islande

Le Mois de Þorri (Þorrablót)

En janvier, de nombreux Islandais célèbrent le Þorrablót et mangent le repas le plus dégoûtant au monde, composé de testicules aigres de bélier, de têtes de moutons bouillies, de boudin, de saucisse de foie et de requin fermenté. Appétissant, n’est-ce pas ? Dans les manuscrits islandais du Moyen-Age, Thorri est la personnification de l’hiver. Il est difficile de savoir comment les fêtes étaient célébrées à l’époque, mais il semble clair que les locaux organisaient une grande fête avec beaucoup de nourriture et de boisson. Aujourd’hui, c’est davantage une démonstration de force que d’être capable de finir son assiette Thorri. Qui s’y colle ?

Irlande

Le Jour de Wren (The Wren Day)

Voici une véritable tradition irlandaise ! Célébrée le 26 décembre, le Jour de Wren est une tradition consistant en la “chasse” d’un faux Wren (un petit oiseau), avant de le mettre en haut d’un poteau décoré. Pourquoi ? Parce que, selon la légende, un Wren aurait trahi des soldats irlandais qui combattaient contre les envahisseurs vikings en battant des ailes sur leurs boucliers. La foule de garçons de paille célèbre aujourd’hui ce mythe en se déguisant en costumes de paille et vêtements colorés, et en défilant dans les villes et villages. On suppose que la célébration du Wren vient de la mythologie celtique. La tradition peut aussi avoir été influencée par les colons scandinaves lors des invasions vikings du VIIIe au Xe siècles.

Royaume-Uni

Le Lancer de Troncs (The Caber Toss)

En Ecosse, il est possible de rencontrer des écossais s’exerçant au lancer de troncs ! Et c’est tout à fait normal : le lancer de troncs d’arbre est un événement sportif écossais traditionnel dans lequel les concurrents lancent un grand pôle conique appelé un “toss” au cours des célèbres jeux des Highland. L’objectif principal est de jeter le tronc d’arbre d’une certaine façon afin qu’il se retourne, loin devant le lanceur. Idéalement, il devrait tomber directement loin du lanceur dans la position “12 heures”. Lors du lancer, la distance n’a pas d’importance. On dit de ce sport qu’il date de plusieurs siècles et qu’il était à l’origine conçu pour se défendre en temps de guerre ou pour la construction de ponts.

Norvège

La Célébration Russe (Russefeiring) 

Durant leur dernier semestre de printemps, les lycéens norvégiens célèbrent traditionnellement Russefeiring. À cette occasion, les participants portent des combinaisons de couleur, souvent rouges, conduisent des fourgonnettes et des autobus assortis et font la fête presque sans arrêt pendant deux semaines. Ils élisent en particulier un président russe, un coordinateur de parti, un rédacteur en chef de journal, une personne responsable de la contraception et tout autre titre amusant approprié. Immanquablement, les autorités se préparent aux abus d’alcool et aux troubles à l’ordre public tout au long de la célébration…

Suède

La Danse de la Grenouille (Små Grodorna)

Au milieu des célébrations du milieu de l’été, les Suédois se réunissent autour d’un mât, laissent tout tomber et commencent à chanter, à danser et à imiter des batraciens dans une chanson intitulée ‘Les petites grenouilles’. La mélodie vient d’une marche révolutionnaire française appelée “La Chanson de l’Oignon”, avec pour refrain “Au pas, camarade, au pas camarade, au pas, au pas, au pas !“. Les ennemis des Français de l’époque, les Britanniques, en changèrent les paroles avec une ironie condescendante : “Au pas, les grenouilles !” On ne sait toujours pas comment la mélodie a traversé les mers pour se retrouver en Suède…

Finlande

La Course de Porter de Femmes (Eukonkanto)

Eh bien… il semblerait que les Finlandais ont tout simplement perdu la tête… Croyez-le ou non, le port de femme est un sport en Finlande où les hommes s’affrontent sur une piste d’obstacles spéciale, portant leur femme sur le dos. On ne sait pas très bien comment cette compétition est née en Finlande. Des légendes racontent qu’un homme du 19e siècle nommé Herkko Rosvo-Ronkainen était un bandit accusé d’avoir volé de la nourriture et des femmes dans les villages de la région où il vivait. On pense qu’il les transportait sur son dos quand il fuyait…

Danemark

La Course Nudiste (Nøgenløbet Roskilde)

Chaque année depuis 1999, le samedi du festival de Roskilde, les organisateurs arrangent une course nudiste autour du camping. L’homme et la femme qui arrivent premiers reçoivent un billet pour le festival de l’année suivante. Au cours des dernières années, la course est devenue si populaire que la Radio du Festival a été forcée d’organiser des événements de qualification pour les participants masculins. Il existe aussi une course nudiste en Finlande à la mi-juin, mais le parcours de 2 km a tendance à attirer un foule plus âgée et décharnée. Celle de Roskilde est composée de fans de heavy-metal et d’électro-pop.

Pays-Bas

Le Plongeon de l’Ours Polaire (Nieuwjaarsduik)

Chaque jour du Nouvel An, environ 10 000 personnes plongent collectivement dans l’eau glacée de la mer froide à Scheveningen, une station balnéaire néerlandaise. Le premier Nieuwjaarsduik a eu lieu en 1965 et l’événement est parrainé par le fabricant de saucisses fumées Unox, qui fournit tous les nageurs avec un chapeau orange. Unox parraine désormais 140 nages à l’échelle nationale et une poignée à l’étranger. La baignade principale n’a été annulée qu’une seule fois – en 2007 – lorsque le temps était trop froid et que les forts courants rendaient la mer trop dangereuse.

Belgique

La Régate de Baignoires de Dinant

La ville de Dinant accueille chaque année le 15 août une procession de bateaux bizarres descendant la Meuse –  ils l’appellent la “régate de la baignoire”. Pourquoi ? Parce qu’en 1982, Alberto Serpagli, célèbre chef de la ville à la moustache tout aussi célèbre, a entendu à la radio l’histoire d’un Français naviguant le long de la Meuse dans une baignoire ! Cette anecdote l’a inspiré à militer pour la création d’une régate de baignoire, transformant à cet effet 40 baignoires usagers. Après avoir trouvé un moyen de boucher le drain, Serpagli les a vendus au marché à tous les participants intéressés ! Et c’est comme ça que ça a commencé…

Luxembourg

La Procession Dansante d’Echternach (Iechternacher Sprangprëssessioun)

Au Luxembourg, vous pouvez facilement tomber sur une procession de danseurs tenant des mouchoirs et sautant comme des lapins de Pâques dans les rues… Jusqu’à 14 000 hommes, femmes et enfants vêtus de blanc participent à cet événement annuel, lié à la vénération d’un saint local, St Willibrord. Les documents du XVe siècle en parlent comme d’une coutume établie de longue date. La procession d’Echternach a même été inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Allemagne

La Fête des Pères (Vatertag) 

En Allemagne, que font les pères responsables pour la fête des pères ? Ils profitent évidemment de cette opportunité pour laisser leur femme et leurs enfants à la maison, se réunir avec leurs potes et se saouler ! Le jour de  Männertag, ils partent en randonnée avec un ou plusieurs petits wagons, appelés Bollerwagen, tirés à main et remplis de bière et de nourriture traditionnelle. Cela ne vous semble pas responsable ? Mais ils ont une excuse : cette tradition est probablement enracinée dans les anciennes processions de l’Ascension chrétienne vers les terres agricoles, qui est célébrée depuis le XVIIIe siècle.

Autriche

L’Arbre de Mai (Maibaum)

Les Autrichiens dressent généralement leur mât le 1er mai. Une partie de la tradition implique un rituel de vol du mât du village voisin la nuit. Les rivaux tentent de voler n’importe quel mât raisonnablement portable, malgré le fait que la plupart seront spécifiquement protégés contre une telle éventualité. Il existe plusieurs règles locales : les gardes peuvent être amadoués, les gardes doivent garder leurs mains loin du mât toute la nuit, etc. Le mât peut être rendu contre un forfait, qui est généralement une sorte… de schnaps bien sûr !

Suisse

Le Jet de Saucisses (Eis-zwei-Geissebei)

Chaque année, le jour de mardi gras à 15 h 15 précisément, des centaines d’enfants et d’adultes se rassemblent devant la mairie de Rapperswil. En réponse à la question du maire, ‘Tous mes garçons sont-ils ici ?’ (“Sind alli mini Buebe doo ?“) Les enfants crient haut et fort “Un, deux, patte de chèvre !” En conséquence, le maire et les membres de son conseil ouvrent les fenêtres et jettent des saucisses, des miches de pain et des pâtisseries dans la foule ! Oui, vous l’avez lu correctement… Cette tradition remonterait au siège de la ville lorsque des citoyens compatissants ont servi de la nourriture par leurs fenêtres à des enfants affamés…

Italie

Le Jeu d’Echecs Vivant (Partita a Scacchi Di Marostica)

Marostica est une petite ville située au nord-est de Vicence et est célèbre dans le monde entier pour son jeu d’échecs humain, joué avec des pièces d’échecs vivantes. Plutôt que d’appeler à un duel d’épée pour gagner la main de sa fille, Linora, le Seigneur Taddeo Parisio décréta que ses deux prétendants devaient plutôt jouer à un jeu d’échecs. Après quelques heures de divertissement, le gagnant ramènerait à la maison sa fille aînée et le perdant sa cadette, Oldrada. À la mode italienne, ce match 1454 est devenu plus grand et plus ostentatoire d’années en années.

Tchéquie – Slovaquie

Le Fouet de Pâques (Pomlázka)

Vous avez trouvé la tradition allemande assez misogyne ? Attendez un peu cell-ci ! Le lundi de Pâques dans les villes et les villages, les garçons s’arment d’une pomlázka et rendent visite au plus grand nombre possible de maisons dans leur région. Les filles restent à la maison, et quand les visiteurs arrivent, elles sont heureuses de se pencher et d’être fouettés avec un bâton de Pâques… Si heureuses, en fait, qu’elles récompensent même leurs visiteurs masculins avec un rafraichissant avant que le groupe ne passe à la prochaine maison. Selon la superstition, si une femme est battue par une pomlázka, elle restera à la fois belle et fertile toute l’année…

Pologne

Le Spectacle de Crèches (Szopka)

En Pologne, le premier jeudi de décembre, des maîtres de crèche de tout le pays exposent leur szopki au musée d’histoire du Palais Krzysztofory. Les modèles gagnants sont exposés tout au long de la saison de Noël. Le szopka est un art populaire traditionnel polonais remontant au Moyen Âge. Le szopki représente la cathédrale de Wawel, qui fait partie du château de Wawel à Cracovie avec une crèche à l’intérieur de ses portes. Certains modèles mesurent à peine quelques centimètres tandis que d’autres font plusieurs mètres.

Lituanie

Le Village de Paille (Siaudu Sodas) 

Une oie, une carpe, un coq, un gros cochon suffisamment grand pour être chevauché par des enfants, un four à pain, et même une taverne où les visiteurs peuvent acheter de la nourriture le jour de l’ouverture… Tout cela entièrement en paille ! Dans le village lituanien de Naujamiestis, lorsque l’hiver approche, les locaux construisent un village de paille uniquement pour le plaisir de le brûler dans un rituel qui attire des milliers de personnes. Les employés du centre culturel passent en général le mois de septembre à créer les sculptures, avec environ huit tonnes de paille et 10 kilomètres de corde !

Lettonie

Le Solstice d’Eté (Ligo)

La fête nationale la plus importante de la Lettonie n’est sans doute pas Noël mais les célébrations du solstice d’été de Ligo – une tradition païenne lorsque les Lettons célèbrent la nuit la plus courte en se levant pour saluer le soleil levant. Alors que le soleil se couche lentement environ une heure et demie avant minuit, il apparaît brièvement derrière les nuages. Les femmes cueillent des fleurs pour en faire des couronnes pour leur tête, tandis que les hommes sont censés se déshabiller et sauter nus dans un lac ou une rivière à proximité. Tout le monde chante des chansons médiévales autour du feu et les couples sont encouragés à disparaître dans la forêt à la recherche d’une fougère mythique.

Estonie

Le Festival Estonien de la Chanson (Laulupidu)

Tous les 5 ans, vous pouvez entendre 18 000 voix chanter à la fois ! Cela se produit pendant le Festival de la chanson d’Estonie, qui se déroule à Tallinn et peut atteindre jusqu’à 25 ou 30 000 personnes. Leurs chants puissants touchent même l’âme des nordiques les plus froids. La tradition du festival de la chanson est née avec le réveil national estonien. Le premier festival national de chanson a eu lieu à Tartu à l’été 1869. Et pour la petite histoire : les autorités soviétiques ont forcé les chansons étrangères dans le répertoire à partir de 1947.

Biélorussie

La Nuit Kupala (Купалле)

Le jour de Kupala, les jeunes biélorusses sautent par-dessus les flammes des feux de joie dans un test rituel de bravoure et de foi. L’échec d’un couple amoureux à terminer le saut en se tenant la main est un signe de future séparation. Les filles peuvent faire flotter des couronnes de fleurs (souvent allumées avec des bougies) sur les rivières et tentent de mieux comprendre leurs fortunes relationnelles à partir de l’écoulement des fleurs sur la rivière. Les hommes peuvent tenter de capturer les couronnes, dans l’espoir de capter l’intérêt de la femme qui l’a fait flotter.

Ukraine

La Veillée du Deuxième Nouvel An (Malanka)

Pour leur deuxième réveillon du Nouvel An qui tombe le 14 janvier, les Ukrainiens explorent leurs coutumes antiques et organisent les célébrations animées de Malanka. Des foules de jeunes se promènent dans les maisons, chantent des chants de Noël, font des farces et jouent de petites pièces de théâtre. Un des célibataires est habillé de vêtements pour femmes et dirige la troupe sous le nom de ‘grand-mère Malanka’. Les participants peuvent également jouer les rôles de la chèvre ou du grand-père…

Roumanie

La Course de la Croix sur le Danube (Plivanje za Casni krst)

Les Roumains ont l’une des traditions les plus étranges d’Europe : un prêtre orthodoxe jette une croix dans la rivière, une centaine de personnes regardent et des jeunes hommes s’élancent dans l’eau froide et glaciale. Ils sont probablement aidés dans cette aventure par la vodka maison que tout le monde boit avant l’événement. La meilleure partie de cette tradition est le prix : si vous parvenez à remettre la croix en sécurité, vous aurez de la chance pendant un an – une chance qui, espérons-le, vous guérira de l’hypothermie.

Moldavie

La Danse de l’Ours (Ursul)

“Danse bien, toi le vieil ours, que je te donne du pain et des olives”. En Roumanie et en Moldavie, un chant de Noël implique que les chanteurs soient déguisés en ours. Dans le passé, un véritable ours était impliqué dans la danse, mais maintenant, la tradition, appelée Ursul, est principalement observée en Bucovine et en Moldavie le soir du Nouvel An. La danse est destinée à purifier et fertiliser le sol pour l’année suivante. La personne portant le costume d’ours est accompagnée de violon et suivie de toute une procession de personnages, dont un enfant déguisé en ourson.

Hongrie

L’Arrosage du Lundi de Pacques (Vizbeveto)

Le lundi de Pâques, les jeunes ouvriers agricoles hongrois sont autorisés à jeter un seau d’eau froide sur les filles en âge de se marier. Les filles crient et résistent, mais seraient secrètement ravies. Maintenant, l’eau de Cologne a principalement remplacé l’eau. Quelques éclaboussures, plutôt qu’un seau suffisent. Après que le garçon ait accompli son rôle rituel, on lui offre des œufs peints, des biscuits maison et une boisson alcoolisée. Il est ensuite libre de passer à la prochaine fille.

Slovénie

Le Défilé de Vaches (Kravji Bal)

La saison estivale dans la région alpine de Slovénie se termine officiellement à la mi-septembre avec l’un des festivals les plus uniques, quoique moins connus, du pays : le Kravji Bal annuel. Organisé à Bohinj depuis 1954, l’événement célèbre le retour des bergers locaux et de leur bétail dans la vallée après un été de pâturage en altitude dans les pâturages des Alpes juliennes. Bien sûr, tout le monde célèbre avec de la musique traditionnelle, de la danse, de la nourriture et des boissons.

Croatie

Le Tournoi de Chevalerie (Sinjska Alka)

Le premier dimanche d’août, des chevaliers croates montent à cheval au grand galop et pointent leurs lances sur une cible de fer composée de deux anneaux concentriques. Seuls les hommes nés à Sinjska krajina (ville de Sinj et villages environnants) peuvent participer à cette tradition vieille du XVIIIe siècle qui commémore la victoire des chevaliers de Sinj sur une armée turque beaucoup plus puissante qui assiégeait la ville en 1715…

Bosnie Herzégovine

Le Plongeon du Pont Stari Most

Le plongeon du pont Stari Most est une compétition annuelle traditionnelle organisée chaque année au milieu de l’été. Il est de tradition que les jeunes gens de la ville sautent du pont vers la Neretva. Le pont est d’une hauteur effrayante de 22m. Comme la Neretva est très froide, c’est un exploit très risqué et seuls les plongeurs les plus qualifiés et les mieux entraînés s’y essayent. La pratique remonte à l’époque de la construction du pont, mais le premier cas enregistré de plongée remonte à 1664.

Serbie

Le Carnaval Slave (Poklade)

Les mois de janvier et février sont les mois du carnaval dans tout le pays. Les danseurs apparaissent portant des masques fantastiques, parfois plus de six pieds de haut, décorés au sommet avec des ailes et des plumes d’oiseaux, des têtes de créatures, ainsi que des miroirs et des banderoles colorées. Ils sautent au son assourdissant des tambours et des cloches de bétail sur leurs ceintures. Dans certaines régions, les hommes portent des sur-robes pour exécuter ces danses de carnaval qui chassent les démons hivernaux maléfiques et assurent la santé et de bonnes récoltes.

Macédoine du Nord

Le Carnaval de Vevcani (Вевчански карневал)

A chaque Nouvel An orthodoxe, Vevcani, une petite ville d’environ 2500 habitants dans l’ouest de la Macédoine, organise un carnaval annuel qui permet aux habitants fortement orthodoxes de s’adonner au paganisme effréné et de montrer leur créativité. Dédié à Saint-Basile le Grand (Vasilij), l’événement transforme la petite municipalité endormie à flanc de colline en un “théâtre sans frontières dans lequel chaque maison fait partie d’une scène de rue avec des acteurs masqués”.

Albanie

Le Carnaval de Korça (Korçës Karnavale)

Nulle part en Albanie le carnaval n’est autant célébré qu’à Korça et cet événement estival attire des milliers de visiteurs. Le carnaval vise à raviver les coutumes ancestrales de la ville, à cultiver de nouvelles valeurs et à préserver les anciennes. L’événement est tout habillé de musique, de couleurs et de folklore. Ce festival représente une partie essentielle de la culture albanaise et cultive les valeurs d’un folklore spécifique, oral, burlesque, humoristique et musical.

Bulgarie

Les Kukeri Masqués (Кукери)

Sous des cieux obscurcis par d’épais nuages, ils déambulent dans les rues, retentissant au son de cloches géantes… Leurs visages sont un mélange terrifiant de mâchoires qui claquent, de cornes tordues et de grands yeux qui ne clignent pas… Ce sont les Kukeri ils visitent la maison des gens la nuit pour que ‘le soleil ne les attrape pas sur leur route’. Après avoir fait le tour du village, ils se rassemblent sur la place et dansent sauvagement. La danse Kukeri est une vieille tradition avec des hommes costumés exécutant le rituel. On dit qu’ils effraient les mauvais esprits.

Grèce

La Bataille de Roquettes (Rouketopolemos)

Sur l’île grecque de Chios, il y a une petite ville appelée Vrontados où deux églises se font face de chaque côté d’un ravin. Eh bien, le jour de Pâques, les membres rivaux de la ville tentent de sonner la cloche de l’église opposée… avec des roquettes. Les coups directs sur chaque beffroi sont censés être comptés le lendemain pour déterminer le vainqueur, mais chaque paroisse revendique invariablement la victoire sur l’autre. Le résultat de ce désaccord apparent est que les deux paroisses conviennent de régler le score l’année prochaine. La tradition locale veut que cet événement remonte à l’ère ottomane.

Turquie

La Cérémonie de la Fusion du Plomb (Kurşun Dökme)

Les Turcs sont obsédés par le mauvais œil ou la conviction que l’énergie négative des autres (généralement due à la jalousie) se propage de leurs globes oculaires dans votre vie, causant la malchance. Contre le mauvais œil, il y a une cérémonie très traditionnelle de  fonte du plomb. Ce qui se passe, c’est qu’une vieille dame vient chez vous et vous fait asseoir sous une nappe. Elle fait ensuite fondre du plomb et le plonge violemment dans l’eau froide avec une louche, de sorte que le plomb chaud explose et disperse l’énergie négative qui vous entoure…

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être aussi:

Fermer le menu