Philosophes européens

Ce qui doit changer  et cela a déjà commencé en Europe  c’est l’image de soi des Etats-nations, qui doivent apprendre à se voir non pas tant comme acteurs indépendants, mais comme membres d’une grande communauté” 

Jürgen Habermas

Imaginez un peu : que serait l’Europesinon une communauté de philosophes Que serait l’Europe sans sa philosophie La philosophie occidentale est née sur les rives de la mer Méditerranée dans les petites villes grecquesElle a connu de grandesévolutions à travers les siècles, portée par un certain nombre d’humanistesElle a façonné le monde durant la grande époque des LumièresElle a traversé les expériences fructueuses des débats intraeuropéens, où chaque pays a pu contribuer avec ses meilleures penséesElle a multiplié les idéesavec un renouvellement continu de ses lignes de pensée: l’idéalisme, le pragmatisme, l’existentialismela métaphysique La philosophie européenne a apporté ses meilleures idées à la politique, l’éthique, l’art, les mathématiques, la physique  Nous allons donc ici rendre hommage à ce patrimoine européen. Mais restons en ligne avec notre époque: pour les besoins de l’article, un philosophe de chaque pays européen a aimablement accepté de se prendre en selfie et de se présenter brièvement, à la façon speed dating. Mieux que Tinderplus rapide queMeeticfaites connaissance avec les plus grands philosophes européens!

Portugal

Damiao de Góis

Humaniste ouvert d’esprit, en avance sur mon époque

Je suis l’un des plus célèbres philosophes humanistes portugais. Je suis né au Portugal, mais j’ai passé une partie de ma vieen Flandre, en Italie et en FranceJe suis devenu un ami proche de l’humaniste hollandais Erasmequi m’a guidé dans mes études ainsi que dans mon écritureEn tant qu’humaniste ouvert d’espritje suivais des cours dans les universités de Padoueet de Louvainj’ai écrit sur divers sujets, comme par exemple sur la condition du peuple Sami (les Lapons), et traduit en portugais certains ouvrages classiques  parmi eux, le traité de Cicéron, Caton l’Ancien, ou de la vieillesseMon travail historique a certes offensé des familles nobles de premier plan: en 1571 j’ai d’ailleurs dû faire face aux accusations del’Inquisition et ai été emprisonné et soumis à une série d’auditions durant près de deux ans.

Espagne

Seneca

Stoïcien qui croit en une vie simple et imperturbable en accord avec la nature<mort.

Ils m’appelle Sénèque le jeune C’est assez ironique car je suis né à Cordoue au 4 e siècle avant Jesus Christ. Bon, ce n’est en fait pas à cause de mon âgemais à cause de mon père qui était appelé Sénèque l’ancienSi je devais me décrire enquelques motsje dirais que je suis une personne assez stoïque. Je pense que l’univers est régi pour le meilleur par une providence rationnelle et que nous devrions faire face et accepter les problèmes de la vie et en tirer les meilleures leçonsJe suis devenu célèbre en particulier pour mes tragédies qui ont influencé plus tard la Renaissance Et je crois fermement que nous devrions tous faire face à notre propre mortalitéMais je ne suis pas gothiqueni emo! Mon élèvel’empereur Néron, l’a peut être compris d’une manière trop littéralevu que ce petit imbécile a mis Rome à feu ! Qu’est-ce qui lui est passé par la tête Quoi qu’il en soit Répondez-moi en message privé !

France

Voltaire

A la recherce de discussions éclairées avec des libres penseurs. J’aime voyager et cultiver mon jardin

Pourquoi tout le monde dit que je suis coupable CertesVictor Hugo a fait dire à son célèbre personnage Gavroche : “Je suis tombé par terre, c’est la faute àVoltaire !” C’est tellement injuste pour le philosophe talentueux que je suisParce que jesuis l’un des rares à avoir attaqué l’Eglise catholique pour défendre la liberté de religionla liberté d’expressionet laséparation de l’Église et de l’ÉtatJe suis un précurseur aussi longtemps avant les pseudonymes sur Internet, je suis parmi les premiers à avoir composer le nom de “Voltaire”un anagramme de AROVET LI“, l’orthographe latinisée de mon nom de familleArouetet les lettresinitiales de le jeuneEt bien avant Erasmusje voyageais déjà à travers le continentm’établissant en France, en GrandeBretagne, en Prusse et à Genève. Mes voyages m’ont fait écrire mon fameux Essai sur les moeurs et l’Esprit des Nationsainsi que mes histoires célèbres proses Zadig et Candide où je dénonce l’intolérance et les persécutions religieuseset trouve un peu de temps pour cultiver mon jardin. Faites-moi signe !

Irlande

George Berkeley

Pas de matérialiste, merci. 

Soyons honnêtes: les objets, tels que les tables et les chaises n’existent pas vraimentCe ne sont que des idées dans l’esprit des percepteurset par conséquent ne peuvent pas exister sans être perçueComme je le disesse est percipi aut percipere(“être, c’est être perçu ou percevoir”)Je suis un philosophe de l’immatérialisme”. Dans mon Essai sur une nouvelle théorie de la visionje discute les limites de la vision humaine et j’avance la théorie selon laquelle les objets que la vue capte, ne sont pas des objets matériels, mais la lumière et la couleurPensez-vous que je suis fou Croyez-moi ou nonmes arguments ont été effectivement précurseurs et ont influencé la théorie d’EinsteinJe suis également très influent dans le développement des mathématiques et de la physique. Essayez donc : enlevez les signes de l’arithmétique et de l’algèbreet priez: que reste-t-il ?

Royaume-Uni

John Locke

Modeste, prudent, pieux, spirituel et éminemment pratique.

Certains me considèrent comme le père du libéralisme classiqueparce que ma philosophie a grandement affecté le développement de l’épistémologie et de la philosophie politique et est reflété dans la Déclaration d’indépendance des États-Unis. En tant que penseur de la théorie du contrat social, je crois que la nature humaine est caractérisée par la raison et la toléranceJe crois fermement queà la naissancel’esprit est une ardoise vierge et que le soi, cet esprit conscient, s’y dessine en permanence dessusLe soi est sensible, ou conscient du plaisir et de la douleurcapable de bonheur ou de malheur et étend ainsi sa conscienceJe pense aussi que de tous les hommes que nous rencontronsneuf d’entre eux sur dix sont ce qu’ils sontbon ou mauvais, utile ou nonpar leur éducation.

Norvège

Ludvig Holberg

Si l’on apprend la théologieavant d’apprendre à devenir un hommeon ne saura jamais devenir un homme

Mon but dans la vie est d’éclairer les gens pour une société meilleureJe crois en la lumière de la raison inhérente aux individus ; que le premier objectif de l’éducation est d’apprendre aux élèves à utiliser leurs sens et leur intellectau lieu de mémoriser inutilement des livres scolairesJe dis, les enfants doivent devenir hommesavant de devenir chrétiensOn dit que ma parole a alimenté des opinions anticatholiques à plusieurs reprises au cours de toute ma vieJe me demande aussipourquoi il y a tant de mal dans le mondesurtout quand on pourrait suivre la voie de la raison… Je suis intéressé à l’intellect parce que je pense que cela est ce qui lie la société dans son ensemble. Ceci est peut-être la raison pour laquelle je préfère les grandes villes où s’élève la culture plutôt que lespetites villes ennuyeuses ou même la nature.

Suède

Emanuel Swedenborg

Gars mystique croyant en la vie après la mort

Certains disent que je suis fouD’autres nonEn 1741à 53 ansje suis entré dans une phase spirituelle dans laquelle jecommençais à ressentir des rêves et des visionsOk, ça m’est arrivé quand je voyageais aux Pays-Baset beaucoup de genséprouvent aujourd’hui ce même genre de visions là-bas. Mais croyez-moi ou non, c’est parce que j’ai reçu la révélation de Dieu que je me suis mis ensuite à écrire Du Ciel (et de ses merveilles) et de l’Enfer, d’après ce qui a été entendu et vu. Grâceà Dieu, j’ai pu visiter librement le ciel et l’enfer et converser avec les anges, les démons et lesautres esprits. Attention, les enfants il est très dangereux de parler avec les esprits, sauf si vous êtes dans la vraie foi et conduit par le Seigneur Soit dit en passant, j’ai eu de la chancecar mon jugement dernier a eu lieu au cours de ma vie, en 1757. Après cela, je pouvais faire ce que je voulais !

Finlande

Anders Chydenius

Véritable pionnier en faveur de la démocratiela liberté d’expression et la migration

Je suis un prêtreet je suis pourtant l’un des premiers philosophes du libéralismeJe suis un pionnier, fervent promoteur du libéralisme économique, de la liberté de religion, de la liberté d’expression et de la migrationUne décennie avant la publication de La Richesse des nationsje publiais déjà des théories correspondant étroitement à la main invisible d’AdamSmithJe suis très franc au sujet des droits universels et de l’abolition des privilèges, et je veux donner aux pauvres la même liberté qu’aux autresJ’ai aussi défendu la démocratie et ai appelé à une serveillance étroite de la façon dont les fondspublics sont dépensés. En langage moderne, nous dirions que je préconise l’ouverture et la bonne gouvernance. Mais je ne suis qu’en 1778 !

Danemark

Søren Kierkegaard

Individu visant l’existence et l’engagement pur. Soyez esthétiques, éthiques, religieux!

Contrairement à la plupart des crétins icije crois aux individus et à la réalité humaine concrète plutôt qu’à la penséeabstraite. Les choix et les engagements personnels sont fondamentaux dans ma philosophie de l’existentialismeCeci étant dit, je crois aussi fermement en Dieu et j’essaie de montrer comment Dieu vient à chacun mystérieusementDans ma grande oeuvre Ou bien… ou bien j’examine la foiet comment un individu peut croire en Dieu ou comment une personne peut agir par amourJe pense qu’il y a trois étapes sur le chemin de la vieune première étape esthétiquepuis une étape éthique et finalement une étape religieuseAu moment de publier mes premières œuvres, j’ai choisis d’écrire sous divers pseudonymes que j’utilisais pour présenter des points de vue différents interagir avec l’autre dans un dialogue complexe. Quoi ? Schizophren moi ? En aucune façon !

Pays-Bas

Erasmus of Rotterdam

Tellement excité à l’idée d’amender la bibleGrand voyageur ici.

Je suis Erasmus de Rotterdammais appelez-moi modestement “le prince des humanistes“. Je suis devenu célèbre pourmon petit passe-tempsla rédaction de nouvelles éditions latines et greques du Nouveau TestamentVous devriez essayer, c’est délicieux Autour des années 1530mes écrits ont représenté 10 à 20% de toutes les ventes de livres en EuropeC’estassez énorme, même Harry Potter n’a pas fait mieux ! En période d’essor du protestantisme, je vivais dans le contexte de la Réforme religieuse européenne. Même si je suis resté attaché à la réforme de l’Église de l’intérieur, je crois fermement au libre arbitrece qui n’a pas manqué d’irriter les philosophes et religieux des deux campsDans mon Eloge de la folie, j’ai attaqué les superstitions et les traditions de la sociétéeuropéenne en généralEt bien avant le fameux programme européen d’échange d’étudiants portant mon nom, je m’amusais à vivre et travailler alternativement à Paris, à Louvain (dans le duché de Brabant), en Angleterre, et à Bâle !

Belgique

Justus Lipsius

Mec contrôle-freakraisonnable et prêt-au-combat 

Il est parfois difficile de se dire qu’un bâtiment de Bruxelles, où certains chefs d’Etat se réunissent tous les deux mois, est en fait plus célèbre que mes écrits. C’est dû au fait que le bâtiment du siège bruxellois a en fait été construit là où se trouvait la rue portant mon nom. Je suis devenu célèbre pour la rédaction d’une série de travaux destinés à relancer le stoïcisme antique sous une forme qui serait compatible avec le christianisme, travaux ayant influencé un certain nombre de penseurs contemporains, créant le mouvement intellectuel de Néostoïcisme. Mon chef-d’œuvre est certainement De Constantia calqué sur les dialogues de Sénèque. Je crois que le citoyen idéal est un homme qui agit selon sa raison, est responsable devant lui-même, est en contrôle de ses émotions, et est prêt à se battre…

Allemagne

Immanuel Kant

Deux choses me fascinent : le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale en moi !

Certains considèrent que je suis une personnalité compulsive, mais c’est en fait parce que je poursuis constamment les principes intellectuellement bien-fondés en toutes manièresEn tant qu’humain, je crois que nous partageons tous certainescaractéristiques structurelles essentiellestelles que le temps et l’espace. Je soutiens que toute connaissance ne vient pas nécessairement de l’expériencela raison et les idées sont innées, et viennent avantVoilà ce que j‘explique dans monoeuvre Critique de la raison pratique (Kritik der praktischen Vernunft, 1788),  Métaphysique des mœurs (Die Metaphysik der Sitten, 1797), et la Critique du jugement (Kritik der Urteilskraft, 1790).  Mes idées ont influencé de nombreux penseurs à travers le mondeen contribuant à déplacer la philosophie au-delà du débat entre les rationalistes et les empiristes.

Suisse

Jean-Jacques Rousseau

Quelqu’un avec qui faire un contrat et élever des enfants selon mes principes d’éducation

Mon collègue et ami Voltaire peut bien se plaindre de la chanson de Hugo, il oublie que le refrain se poursuit avec Le nez dans le ruisseauC’est la faute à Rousseau“. Ah, cest Français Ils devraient plutôt me remercier pour ce que j’ai fait pour leurrévolution Mon Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes et mon Contrat social sont désormaisles pierres angulaires de la pensée politique et sociale moderneJe dois l’avouer, je suis très fier de mes réalisationsEt je crois que je le dois à des principes d’éducation fondateurs Mon roman Émile ou De l’éducation était en fait un traité sur l’éducation de tous à la citoyennetéEh bienmes concitoyens se sont bien moqués de moi parce que j’écrivais sur l’éducation au moment où j’abandonnais paradoxalement mes cinq enfants à l’Hôpital des Enfants-Trouvés de ParisSoyez indulgents : qui n’a jamais été fatigué de ces marmots ?

Italie

Niccolò Machiavelli

Bad boy. La fin justifiera toujours les moyens.

Comme vous le savez peut-être, je suis célèbre pour un petit traité politiqueLe Prince, écrit en 1513 mais publié seulement en 1532, cinq ans après ma mortLe machiavélisme” dérive directement de ce livre pour qualifier des politiciens sans scrupules, comme je les décris. Je suis le seul penseur politique dont le nom est entré en usage courant pour désigner ungenre de politiquequi existe et continuera d’exister indépendamment de son influence, une politique guidée exclusivement par des considérations d’opportunité, qui utilise tous les moyensbon ou mauvaispour parvenir à ses finsJ’ai aussi continuellement répété que la religion est une invention de l’homme, que la valeur de la religion réside dans sa contribution à l’ordre social, et que lesrègles de la morale peuvent être laissées de côté si la sécurité l’exige Que ceux qui aiment les méchants me suivent…

Slovénie

Franz Samuel Karpe

Mec simple tombé dans le déisme et l’empirisme

Je suis né à Kranj qui est aujourd’hui en Slovénie, dans une famille de citadinsComme mes parents sont morts à mon jeune âge, la famille du comte de Lichtenberg a assumé la responsabilité de mon éducationJe suis un fervent admirateur de Leibniz et Wolffmais un fort critique de KantJe suis devenu célèbre pour avoir défendu le déisme et l’empirisme, ce qui suit la pensée de LockeJe suis l’un des rares philosophes de l’époque à avoir été autorisé à publication par les censeurs de lacommission d’étude de la cour de Vienne ! On dit de moi que je suis l’un des philosophes slovènes les plus influents.

Autriche

Edmund Husserl

Je suis un phénomène !

En tant que philosopheje me suis éloigné de l’orientation positiviste de la science et de la philosophie de mon époqueJe crois que l’expérience est la source de toutes les connaissances, voilà pourquoi je travaillais sur une méthode de “réductionphénoménologique” par lequel un sujet peut aboutir à connaître directement une essenceSi vous voulez étudier la structurede la consciencevous aurez à faire la distinction entre l’acte de conscience et les phénomènes par lesquels elle est dirigéeDe mes Recherches logiques  à mon Expérience et jugement, je propose une nouvelle manière phénoménologique radicale de regarder les objets en examinant la façon dont nousdans nos façons d’être intentionnellement dirigé vers eux, les constitue. Passionant non ?

Hongrie

György Lukács

Marxiste conscient des classes sociales

Je suis un philosophe marxiste hongrois, esthéticien, historien de la littérature et critiqueJe suis l’un des fondateurs dumarxisme occidentalune tradition interprétative qui s’est éloignée de l’orthodoxie idéologique marxiste de l’URSSJe suis devenu célèbre pour avoir développé la théorie de la réificationet pour avoir contribué à l’évolution de la théorie marxiste sur la conscience de classe. Selon moi, l””idéologie” est une projection de la conscience de classe de la bourgeoisiedont l’objectif est d’empêcher le prolétariat de prendre conscience de sa position révolutionnaire.

République tchèque

Jan Patočka

Je suis un phénomène, moi aussi !

Vous avez découvert mon tuteur ci-dessusEdmund Husserldécouvrez maintenant un de ses plus importants élèves et le principal contributeur à la phénoménologie philosophique tchèque. Certains me considèrent comme l’un des philosophes les plus influents d’Europe centrale du 20e siècleJ’ai formulé une théorie originale autour du concept des “trois mouvements de l’existence humaine“, qui sont “le mouvement d’auto-ancrage, le mouvement du déssaisissement de soi par le prolongement et le mouvement de la découverte de soi”. Selon moi, ce sont les structures de base de l’être-dans-le-monde, qui ne sont pas des activités de véritérévélatrice. En temps de guerrelorsque les universités tchèques étaient ferméesje donnais des conférences à la bien-nommée Université clandestine”qui était une institution informelle dont le but était d’offrir gratuitementune une éducation culturelle non censurée.

Slovaquie

Tomáš Garrigue Masaryk

Ne craignez rien et ne volez pas!

Certains disent que je suis le George Washington slovaque, étant donné que je suis le principal père fondateur de la Tchécoslovaquie, et un symbole de la démocratie. En tant que philosophe, je suis un rationaliste et humaniste au franc-parler. Je me suis concentré sur l’éthique pratique, reflétant l’influence des philosophes anglo-saxons, la philosophie française, et surtout les travaux du 18ème siècle du philosophe allemand, Herder. Ma devise était : Nebát se a nekrást  (Ne craignez rien et ne volez pas). Aujourd’hui, une décoration de l’État de Slovaquie porte mon nom : “L’Ordre de Tomáš Garrigue Masaryk”. Elle est décerné à des personnes qui ont apporté une contribution exceptionnelle à l’humanité, la démocratie et les droits de l’Homme.

Pologne

Stanisław Staszic

Penseur solitaire et ardent défenseur des classes inférieures

Considéré comme une figure de proue dans le siècle des Lumières polonais, je suis un peu de tout : un prêtre catholique, un philosophe, un géologue, un écrivain, un poète, un traducteur et un homme d’État. Je suis en particulier un fervent partisan des réformes et un ardent défenseur de l’intérêt des classes inférieures. On se rappelle particulièrement de moi pour mes écrits politiques pendant la “Grande (quatre ans) de Sejm” (1788-1792) et pour mon soutien à la Constitution du 3 mai 1791. Je préconise l’abolition de la servitude et l’amélioration du bien-être des paysans. J’ai aussi beaucoup critiqué le szlachta (la noblesse polonaise) pour sa gouvernance inefficace, en montrant qu’elle était trop inepte pour être autorisée à gouverner seule. On se souvient aussi de moi comme un homme solitaire et une personne qui avait du mal à se faire des amis. Certains me décrit comme un peu avare, à toujours porter les mêmes vieux vêtements et rouler avec la même vieille voiture

Lituanie

Emmanuel Levinas

Sagesse de l’amour plutôt u’amour de la sagesse 

Né en Lituanie, j’ai passé la majeure partie de mon temps et de ma carrière en France, où mon travail sur la philosophie juive, l’existentialisme, l’éthique et l’ontologie est devenu célèbre. Selon moi, la philosophie devrait être la “sagesse de l’amour” et non l’amour de la sagesse, qui est en fait le sens grec littéral du mot “philosophie”. La relation irréductible du face-à-face, la rencontre avec l’autre, sont un privilège dans lequel la proximité et la distance à l’autre se ressentent de part et d’autre. Dans Totalité et Infini, j’ai soutenu que la responsabilité de l’autre est ancrée au sein de notre constitution subjective. Ne suis-je pas le genre de philosophe que vous aimeriez avoir pour un brunch ?

Lettonie

Isaiah Berlin

Sommes-nous libres de toute interférence ou maître de nous-mêmes ?

Je suis un théoricien juif Russo-britannique de la théorie sociale et politique, né en Lettonie, où j’ai passé la plus grande partie de mon enfance. Je suis populairement connu pour mon essai sur les Deux conceptions de la liberté qui a mis en valeur les deux notions de “liberté négative”, ou liberté de toute ingérence, et “liberté positive”, ou la liberté comme maîtrise de soi, qui ne demande pas de quoi nous sommes libres, mais ce que nous sommes libres de faire. J’ai fait d’ailleurs remarquer que ces deux conceptions différentes de la liberté peuvent entrer en conflit l’une avec l’autre. J’ai souligné également que la nature de l’humanité est telle que certaines valeurs – l’importance de la liberté individuelle, par exemple – se retrouvent à travers toutes les cultures – c’est ce que j’ai développé par le concept de “pluralisme objectif”.

Estonie

Jaan Kaplinski

Écologiste influencé par le bouddhisme.

Je suis peut-être le seul philosophe bouddhiste de cette liste ! Et peut-être aussi le plus jeune ! Je suis connu pour mon indépendance d’esprit, je me concentre sur les problèmes mondiaux et le soutien à la pensée de gauche. Mes essais parlent des problèmes environnementaux, de la philosophie du langage, des poèmes classiques chinois, de la philosophie, du bouddhisme et du nationalisme estonien. Je fais partie des auteurs et initiateurs de la Lettre dite de 40 intellectuels(Neljakümne kiri). Une lettre signée par des intellectuels estoniens bien connus pour protester contre le comportement des autorités dans l’Estonie soviétique annexée et qui a été envoyée aux principaux journaux de l’époque.

Biélorussie

Salomon Maimon

Je suis une chose-en-soi

Je me suis occupé de l’incompatibilité fondamentale d’une conscience qui peut appréhender, et pourtant est séparée de la chose-en-soi. La forme des choses est certes subjective : les efforts de l’esprit pour expliquer la matière et la donnée en des mêmes termes sont une tentative qui est non seulement impossible, mais implique un déni des lois élémentaires de la pensée. La connaissance de la donnée est donc essentiellement incomplète. La connaissance complète ou parfaite est confinée au domaine de la pensée pure, à la logique et aux mathématiques. Ainsi, le problème de la chose-en-soi ne peut être étudié, et la philosophie doit se limiter à la sphère de la pensée pure.

Ukraine

regory Skovoroda

Le monde a essayé de me rattraper, mais n’a pas réussi!

Au cours de ma vie, j’ai été le pire cauchemar de l’Eglise orthodoxe de Moscou ! Je disais que notre royaume était en nous et que, pour connaître Dieu, il faut d’abord se connaître en premier. Je défendais le droit de l’individu en chaque personne, mais cela ne correspondait pas trop au langage politique de mon époque. On me reprochait une forte aspiration démocratique qui était associée à de la sympathie pour les masses paysannes esclaves, doublée d’une vive hostilité envers les oppresseurs moscovites. Certains de mes camarades contemporains disaient que j’étais très doux et attentif aux autres. Mais ce que j’ai réussi le mieux a été ma propre mort : on dit que trois jours avant ma mort, je suis allé à la maison d’un de mes amis les plus proches et lui ai dit que j’y venais pour y rester définitivement. Chaque jour, je quittais la maison de bonne heure avec une pelle pour creuser ma propre tombe. Le troisième jour, je pris le dîner, me levais et dit : “Mon temps est venu.” Je suis allé dans la pièce voisine, je me suis couché, et je suis mort…

Roumanie

Ion Heliade Rădulescu

Tolérant, féministe, socialiste.

En 1828, j’ai publié une “presque philosophique” (selon mes mots) Grammaire roumaine, influencé par Condillac, qu’il connaissait de ses maîtres grecs. Après la tourmente de la Révolution de 1848, je suis venu avec un système philosophique, inspiré de la kabbale et du socialisme de Proudhon et Fourier. J’ai aussi été influencé par Hegel. Mes deux œuvres les plus importantes sont l’Hymne de la création et L’équilibre entre les antithèses ou l’esprit et la matière. J’ai eu un rôle majeur dans la formation de la langue roumaine moderne. Pendant les années 1830, j’ai aussi réagi contre la misogynie, plaidant en faveur du droit des femmes, et contre les accusations antisémites.

Croatie

Franjo Marković

Dans l’esthétique seulement

En tant que plus grand philosophe de la Croatie, j’ai défendu l’identité de la philosophie en tant que discipline métaphysique, par opposition à la scolastique d’un côté, et le positivisme et le matérialisme de l’autre côté. Mon plus grand ouvrage s’intitule Razvoj i sustav obćenite estetike (“Le développement et le système de l’esthétique générale”), qui a fortement influencé le développement de la pensée philosophique croate en raison de ma vaste perspective sur l’histoire de l’esthétique en langue croate, et l’introduction de nouveaux termes philosophiques. Pour moi, la beauté réside dans l’harmonie ou l’unité dans la pluralité, dans la “réconciliation harmonique finale qui résout les dissonances historiques temporaires”, ainsi que dans la clarté, la vivacité et l’exhaustivité. Bien dit, n’est-ce pas?

Serbie

Dositej Obradović

Mec sincère, honnête, patriote, curieux et polyglotte.

Je suis un philosophe, un linguiste, un grand voyageur, un polyglotte et un ancien ministre de l’éducation de la Serbie. Au cours de ma vie, j’ai été un acteur influent de la renaissance nationale et culturelle serbe, en m’inspirant des Lumières et des idées rationalistes, tout en restant un patriote serbe et un adepte de l’Eglise orthodoxe serbe. Les philosophes disent maintenant que je suis imprégné par le sens commun éclairé et le patriotisme sain, la sincérité et l’intégrité, la curiosité intellectuelle et l’érudition. Mon influence sur le développement de la littérature serbe s’est révélée à la fois ambitieuse et constructive. Je suis considéré comme le principal représentant de l’Age des Lumières serbe.

Bosnie-Herzégovine

Nijaz Ibrulj

Il y a deux identités: une identité ancrée et une identité mobile

Il a beaucoup écrit sur divers sujets de la philosophie analytique, de la logique philosophique, de la philosophie du langage, des sciences cognitives et de l’ontologie sociale. Dans son livre Philosophie de la logique, il présente une théorie appelée le principe de la logique, définie comme une matrice idéale des principes ou des lois de la pensée logique. Dans le livre Le siècle de restructurations, Ibrulj enquête sur les concepts de la relation entre l’identité et la connaissance dans une environnement d’espace intelligent, qui est conçu par l’information et les technologies modernes de communication, les nanosciences et les nanotechnologies, et les processus de la mondialisation. Il fait ainsi une distinction entre les deux théories de l’identité : une théorie de l’identité forte (“identité ancrée”) et une théorie de l’identité faible (“identité mobile” ou “identité dans l’action”).

Albanie

Zef Jubani

Philosophe libéral et anticlérical dénoncé par les missionnaires jésuites au Saint-Siège

Ma philosophie politique est largement influencée par le libéralisme classique. En effet, je pense que les réformes doivent être fondées sur une politique économique industrielle, dont le centre serait une bourgeoisie albanaise, qui s’assurerait du commerce avec l’Europe et devrait payer moins d’impôts, tandis que la classe sociale aurait pour objectif de soutenir fermement le développement industriel de Albanie. Dans les années 1870, j’ai souvent été accusé par l’Eglise catholique et le clergé musulman d’incitation et d’encouragement à la ségrégation religieuse. J’ai également critiqué les missionnaires italiens qui enseignaient seulement en italien, tandis qu’autrefois, l’on enseignait aussi en albanais. J’ai finalement été dénoncé par les missionnaires jésuites de Shkodër au Saint-Siège comme un propagandiste anti-clérical.

Bulgarie

Ivan Seliminski

Éminent penseur dans le domaine du matérialisme anthropologique

Je suis le fondateur de la tradition matérialiste dans la pensée philosophique bulgare. Je suis un éminent penseur, éducateur et homme politique, particulièrement influencé par la pensée matérialiste française, la philosophie grecque antique et la science naturelle allemande du 19e siècle. Mes points de vue philosophiques peuvent être caractérisées comme le matérialisme anthropologique. Selon moi, le seul fondement du monde actuel est la matière et sa caractéristique intérieure inhérente, le mouvement. L’ensemble du monde matériel, y compris la matière organique et la société humaine, se soumet à la loi fondamentale de la nature, la loi d’un développement ascendant progressif.

Greece

Plato

Simply the best!

Mon professeur est le fondateur de la philosophie occidentale, Socrate, et mon élève, Aristote est l’un des plus importants philosophes de tous les temps. A nous trois, nous avons tout simplement fondé les bases de la philosophie occidentale ! Certains disent que “la philosophie occidentale n’est qu’une suite de notes de bas de page aux dialogues de Platon”. J’ai beaucoup abordé le sujet de la relation père-fils et la question de savoir si l’intérêt qu’un père porte à ses fils influence la façon dont ses fils se révèlent par la suite. J’ai aussi conçu la ville idéale comme une image pour éclairer l’état de son âme, ou comment la volonté, la raison, et les désirs se combinent dans le corps humain. Mes points de vue philosophiques ont eu de nombreuses implications sociétales, en particulier sur l’idée d’un Etat ou d’un gouvernement idéal.

Grèce

Al-Farabi

Le “second professeur” après Aristote

Grâce à mes commentaires et mes traités, je suis passé à la postérité auprès des intellectuels musulmans médiévaux sous le nom de “Second Maître”, successeur d’Aristote, “le premier professeur”. Mon école de philosophie rompt avec la philosophie de Platon et d’Aristote et se déplace de la métaphysique à la méthodologie, un mouvement qui anticipe la modernité. Au niveau de la philosophie, j’ai uni la théorie et la pratique et dans la sphère de la politique, j’ai libéré la pratique de la théorie. J’ai également écrit un commentaire sur l’œuvre d’Aristote, et une de mes œuvres les plus notables est Al-Madina al-Fadilaoù je théorise un Etat idéal comme dans La République de Platon.

Si vous aves aimé cet article, vous aimerez peut-être les Ecrivains européens, les Peintures européennes, les Inventions européennes et les Hymnes européens.

Fermer le menu