Écrivains européens

J’ai grandi en Europe, là d’où vient l’Histoire”.

Eddie Izzard, humoriste.

Les journalistes français se réfèrent souvent à la langue d’un autre pays européen avec son écrivain le plus célèbre. Suivant cette logique, l’anglais est la langue de Shakespeare ; l’allemand, la langue de Goethe ; l’italien, la langue de Dante ou le néerlandais, la langue de Vondel. Toutes ces expressions se réfèrent aux grands maîtres de la littérature nationale, qui ont construit la base de leur littérature et de leur culture nationales. L’Europe n’est pas l’harmonisation de notre patrimoine culturel, mais la pleine reconnaissance de sa diversité ! La plupart des auteurs ci-dessous ne sont donc pas seulement importants pour leur public national, ils sont également les plus grands contributeurs à la renommée de l’Europe dans le monde. Ils nous ont tous donné leurs meilleures pensées et histoires par écrit – il est donc grand temps de leur rendre hommage !

Portugal

Luís de Camões
Os Lusíadas

Os Lusíadas, traduit en français par ‘Les Lusiades’, est considéré comme la meilleure œuvre de littérature portugaise. Elle a également contribué à donner au Portugal son célèbre surnom de Lusitanie. Son écrivain, Luís Vaz de Camões, est devenu la figure majeure de la culture portugaise dans le monde entier. Os Lusíadas est une poésie épique et lyrique dans la veine de l’Iliade et de l’Odyssée d’Homère interprétant les voyages de découverte portugais des XVe et XVIe siècles.

Espagne

Miguel de Cervantes
Don Quixote

Miguel de Cervantes a laissé à la culture espagnole son chef-d’œuvre le plus influent, au nom de Don Quichotte. Entièrement intitulé L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, l’œuvre emblématique de Cervantes est souvent considérée comme le premier roman moderne. L’intrigue tourne autour des aventures d’un noble nommé Alonso Quixano, qui lit tellement de romans chevaleresques qu’il perd la tête et décide de devenir un chevalier errant pour raviver la chevalerie et servir sa nation.

France

Molière
Tartuffe – L’Avare – Le Bourgeois Gentilhomme – L’Ecole de Femmes

Vous ne trouverez pas dans les pièces de théâtre de Jean-Baptiste Poquelin  plus connu sous son nom de scène Molière une pièce majeure plus célèbre que les autres. Parce qu’elles le sont toutes ! Le plus grand maître de la comédie dans la littérature occidentale a écrit pas moins de 33 pièces de théâtre de comédies, farces aux tragicomédies et comédies-ballets. Près de la moitié d’entre elles ont une influence particulière sur la culture française. Son influence est telle que la langue française elle-même est souvent qualifiée de “langue de Molière”.

Islande

Hallgrímur Pétursson
Passíusálmar

L’œuvre littéraire la plus influente d’Islande est sans aucun doute le Passíusálmar, traduit en anglais par les ‘Psaumes de la Passion’. Hallgrímur Pétursson, un célèbre poète, prêtre et ministre à Hvalfjörður, a écrit un recueil de cinquante textes poétiques explorant le récit de la Passion, du point où le Christ entre dans le jardin de Gethsémani jusqu’à sa mort et son enterrement. Les cinquante hymnes doivent être chantés un par un chaque jour ouvrable pendant les sept semaines avant Pâques.

Irlande

Thomas Moore
Irish Melodies

Thomas Moore était très attentif au goût et à la sensibilité artistique de son époque, mais il est aujourd’hui surtout connu des Irlandais, qui chantent toujours ses chansons et le revendiquent comme étant les leurs. Le poète, chanteur et auteur-compositeur a composé les mélodies irlandaises qui incluent la chanson de premier plan The Minstrel Boy et le poème The Last Rose of Summer. La chanson de Moore est typiquement sentimentale, mais elle témoigne de la force de son amitié et de son espoir pour l’Irlande.

Royaume-Uni

William Shakespeare
Hamlet – Othello – Macbeth – Romeo and Juliet

Le dramaturge le plus célèbre du monde, William Shakespeare, est devenu le poète national de l’Angleterre après le succès de ses célèbres tragédies Hamlet, Othello, Macbeth et, bien sûr, Roméo et Juliette – toutes considérées comme faisant partie des plus belles œuvres de langue anglaise. Tout au long des 20e et 21e siècles, les œuvres de Shakespeare sont restées populaires et sont étudiées, interprétées et réinterprétées dans divers contextes culturels et politiques à travers le monde.

Norvège

Henrik Wergeland
Mennesket

Après “quatre cents ans d’obscurité” au cours desquels la Norvège faisait partie du Danemark, la renaissance de la littérature norvégienne se retrouve dans les œuvres de Henrik Wergeland – un poète connu pour son œuvre principale Mennesket (qui signifie simplement “homme”). Dans ce poème, Henrik Wergeland raconte l’histoire du plan de Dieu pour l’humanité. Ses œuvres sont clairement platonico-romantiques, et sont également basées sur des idéaux des Lumières et de la révolution française.

Suède

Carl Michael Bellman
Fredmans epistlar – Fredmans sånger

Carl Michael Bellman est certainement le poète et compositeur le plus influent de Suède si essentiel que même les enfants font des blagues en sa mémoire. Son œuvre principale est le Fredmans sånger (“Chants de Fredman”), un recueil de 65 poèmes et chansons, et Fredmans epistlar (“Épîtres de Fredman”). Ses textes  souvent comiques dans leur description de Stockholm  ont toujours abordé les dimensions tragiques de l’existence telles que l’alcoolisme, la prostitution, la maladie ou la mort.

Finlande

Johan Ludvig Runeberg
Fänrik Ståls Sägner

Vous vous attendriez à ce que le poète national de Finlande écrive en finnois… En fait non ! Johan Ludvig Runeberg écrivait en suédois – également une langue officielle du Pays aux Mille Lacs. Son œuvre littéraire principale, Fänrik Ståls Sägner (en français, ‘Les Récits de l’enseigne Stål’), est considérée comme le plus grand conte épique finlandais sur la guerre finlandaise de 1808–09 contre la Russie. Ce conflit a entraîné l’incorporation du Grand-Duché de Finlande dans l’Empire russe.

Danemark

Adam Oehlenschläger
Hakon Jarl Død

Qui est le roi de la poésie nordique ? Qui est le roi scandinave de la chanson ? Adam Oehlenschläger évidemment ! Il est la figure centrale de la littérature danoise et aucun écrivain danois avant 1870 n’a exercé une influence aussi grande que Oehlenschläger. Son chef-d’œuvre est certainement sa première tragédie intitulée Hakon Jarl Død – l’histoire du souverain de facto de Norvège d’environ 975 à 995. Il est également l’auteur de l’hymne national danois Der er et yndigt land.

Pays-Bas

Joost van den Vondel
Joannes de Boetgezant

Certains disent de lui qu’il est “de loin le plus grand homme que la Hollande ait jamais produit”. Cela signifie même mieux que Rembrandt ! Joost van den Vondel a écrit de nombreux dramaturges célèbres au cours de sa longue vie au 17e siècle – Lucifer ou Adam in Ballingschap pour n’en nommer que quelques-uns. Ses pièces sont encore les plus jouées. Mais son œuvre éminente a été l’épopée Joannes de Boetgezant qui raconte l’histoire de Jean-Baptiste.

Belgique

Maurice Maeterlinck
L’Oiseau bleu

Le dramaturge, poète et essayiste belge Maurice Maeterlinck a été une figure éminente du symbolisme belge. Il a reçu en 1911 le prix Nobel de littérature. Son célèbre drame L’Oiseau bleu a été joué pour la première fois en 1909 et a été transformé depuis en plusieurs films et séries télévisées. Il raconte l’histoire de Mytyl et de son frère Tyltyl en quête de bonheur, représentés par L’Oiseau bleu du bonheur, aidés par la bonne fée Bérylune.

Luxembourg

Edmond de la Fontaine
D’Mumm Sèiss

Le poète national, ethnographe, juriste et parolier Edmond de la Fontaine était mieux connu sous le pseudonyme de “Dicks“. Il reste aujourd’hui l’une des figures les plus importantes de la littérature luxembourgeoise. Sa comédie De Scholtschäin, la première pièce à être jouée en luxembourgeois, a été suivie par D’Mumm Sèiss, l’opérette D’Kirmesgäscht et De Ramplassang. Il a également écrit plusieurs poèmes et plusieurs ouvrages en prose sur le Luxembourg, ses traditions et son peuple.

Allemagne

Johann Wolfgang von Goethe
Faust

Faust est souvent considéré comme la plus grande œuvre de la littérature allemande et son écrivain, Johann Wolfgang von Goethe, est considéré comme la figure la plus en vue du classicisme de Weimar. Sa pièce tragique plonge dans l’âme d’un jeune savant piégé par Méphistophélès, une incarnation du diable, qui a fait un pari avec Dieu qu’il pourrait influencer son être humain préféré. Le projet original de Goethe d’une pièce de Faust, qui date probablement de 1773-1774, n’a été publié qu’après sa mort.

Austria

Franz Grillparzer
Der Traum, ein Lebe

Le dramaturge autrichien Franz Grillparzer a écrit l’oraison pour les funérailles de Ludwig van Beethoven ainsi que le célèbre drame Der Traum, ein Lebe. Il plonge dans les aspirations de Rustan, un jeune paysan ambitieux, qui se rêve en héros, avant de se réveiller de son cauchemar pour réaliser la vérité que toutes les ambitions terrestres sont de la vanité pure – le seul vrai bonheur étant le contentement de son sort et de sa paix intérieure.

Suisse

Albrecht von Haller
Die Alpen

Comme il n’y a pas de langue nationale dominante, il n’y a pas une seule littérature suisse, mais quatre littératures différentes – en allemand, français, italien et romanche. Albrecht von Haller a publié son poème de 490 hexamètres Die Alpen (‘Les Alpes’) en 1729 et a été le premier auteur à considérer la vie naturelle et idyllique dans les montagnes avec des habitants purs et simples, en contraste avec l’existence corrompue et décadente des habitants de les plaines.

Italie

Dante Alighieri
La divina commedia

Dante Alighieri reste à ce jour la référence incontournable de la littérature italienne. En Italie, l’écrivain en prose a reçu le nom d’il Sommo Poeta (“le poète suprême”) ou tout simplement de il Poeta. Dans le poème épique “La Divine Comédie”, Dante décrit à la surface son voyage à travers l’Enfer, le Purgatoire et le Ciel – mais à un niveau plus profond, il représente allégoriquement le voyage de l’âme vers Dieu.

Malte

Dun Karm Psaila
L-Innu Malti

Il est le “barde de Malte” et beaucoup le considèrent comme le poète national du Pays du Miel. Dun Karm Psaila est surtout connu pour avoir écrit L-Innu Malti – qui se trouve également être l’hymne maltais officiel. Les poèmes de Dun Karm Psaila sont bien connus pour leurs courants religieux et patriotiques, tout comme les vers écrits pour l’hymne. L’hymne a commencé à être chanté en décembre 1922, principalement dans les écoles publiques.

Tchéquie

Jan Neruda
Povídky Malostranské

Journaliste, écrivain et poète tchèque, Jan Neruda était l’un des représentants les plus éminents du réalisme tchèque et membre de “l’école de mai”. Son chef-d’œuvre Povídky malostranské (‘Contes de Mala Strana’) est un recueil de nouvelles qui emmènent le lecteur dans le quartier inférieur, avec ses nombreuses rues et cours, ses magasins, ses églises, ses maisons et ses restaurants…

Slovaquie

Pavol Országh Hviezdoslav
Hájnikova žena

Pavol Országh Hviezdoslav était principalement connu pour ses poèmes épiques et ses œuvres lyriques de littérature. Son roman Hájnikova žena (“La femme du garde-chasse”) a été décrit par ses camarades comme un “tableau vivant de la forêt”. L’histoire se déroule dans la forêt des Carpates et suit un garde-chasse et sa femme Hanka, qui tue le fils de leur maître lorsqu’il tente de la violer.

Pologne

Adam Mickiewicz
Pan Tadeusz

Adam Mickiewicz est l’un des trois bardes polonais, avec Juliusz Słowacki et Zygmunt Krasiński. Il est considéré comme le plus grand poète de toute la littérature polonaise. Son poème épique Pan Tadeusz (‘Messire Thadée’) est une lecture obligatoire dans les écoles polonaises car il dépeint l’épopée nationale de la Pologne. L’histoire se déroule au moment où la Pologne-Lituanie avait déjà été divisée et effacée de la carte politique de l’Europe, en 1811.

Lituanie

Kristijonas Donelaitis
Metai

Le pasteur luthérien Kristijonas Donelaitis a été le premier poète à écrire un poème en lituanien. Metai (‘Les saisons’) est devenu l’une des principales œuvres de la poésie lituanienne et une œuvre littéraire classique. Il y décrit la vie quotidienne des paysans lituaniens, leur lutte avec le servage, leurs traditions et le cycle de vie annuel. Et pour la petite histoire : Donelaitis était également connu pour son talent de construction d’appareils physiques (en particulier des baromètres) et d’instruments de musique (clavecins, pianos).

Lettonie

Rainis
Uguns un nakts

Rainis est le pseudonyme du poète, dramaturge et homme politique letton Jānis Pliekšāns, qui est devenu l’un des principaux représentants du symbolisme et de la littérature ethniques lettons. Uguns un nakts (‘Le feu de la nuit’) et Indulis un Ārija (‘Indulis et Arija’) sont ses œuvres dramatiques les plus célèbres. Rainis est également devenu célèbre pour sa traduction du Faust de Goethe.

Estonie

Friedrich Reinhold Kreutzwald
Kalevipoeg

Le représentant le plus célèbre de la littérature estonienne est sans aucun doute Friedrich Reinhold Kreutzwald, considéré aujourd’hui comme le poète national de l’Estonie. Son poème en vers allitératif Kalevipoeg (‘le Fils de Kalev’) est considéré comme l’épopée nationale estonienne. Il raconte l’histoire de Kalevipoeg, un héros géant du vieux folklore estonien qui se rend en Finlande à la recherche de sa mère kidnappée.

Biélorussie

Yakub Kolas
Рыбакова хата

Yakub Kolas, ou en biélorusse Яку́б Ко́лас, a été nommé “poète populaire de la RSS de Biélorussie” en 1926. Son poème Рыбакова хата (‘La cabane du pêcheur’) traite de la lutte après l’unification du Bélarus avec l’État soviétique. Dans ses œuvres, Yakub Kolas était connu pour sa sympathie envers la paysannerie biélorusse ordinaire. Cela était évident dans son pseudonyme ‘Kolas’, qui signifie ‘épi de grain’ en biélorusse.

Ukraine

Taras Shevchenko
Zapovit

Taras Shevchenko est considéré comme le fondateur de la littérature ukrainienne et le plus grand contributeur à la langue ukrainienne. Ses œuvres ont contribué de manière significative à l’essor de la conscience nationale ukrainienne. Son poème Zapovit (‘Testament’) a été traduit dans plus de 60 langues. Cela commence par le fameux couplet “Quand je serai mort, enterre-moi / Dans ma bien-aimée Ukraine“.

Roumanie – Moldavie

Mihai Eminescu
Luceafărul

Luceafărul (‘L’étoile du matin’) est généralement considérée comme la plus grande œuvre d’art de Mihai Eminescu et une contribution majeure à la culture roumaine. Luceafăr est le nom de la planète Vénus qui, dans le folklore, est associée aux démons mais est également liée au Titan grec Hyperion. Luceafărul jouit d’une renommée non seulement en tant que chef-d’œuvre poétique, mais aussi en tant que l’une des toutes dernières œuvres achevées et lues publiquement par Eminescu avant sa maladie mentale et son hospitalisation.

Hongrie

Sándor Petőfi
Nemzeti dal

Les poèmes de Sándor Petőfi ont inspiré la révolution dans le Royaume de Hongrie qui a finalement conduit à la guerre d’indépendance contre l’Empire autrichien. Le célèbre écrivain a lui-même été impliqué dans la révolution hongroise de 1848 et serait mort sur les champs de bataille. Son Nemzeti dal (‘Poème national’) a été lu pour la première fois le 15 mars sur la place Vörösmarty à Budapest à une foule rassemblée qui, à la fin, chantait le refrain en se promenant dans la ville.

Slovénie

France Prešeren
Krst pri Savici

Le poète national slovène France Prešeren a été une source d’inspiration très influente pour la littérature slovène. Krst pri Savici traduit par ‘Le baptême du Savica’ est un poème épique dédié dans une première partie à l’ami récemment décédé de Prešeren, décrivant ensuite la bataille entre chrétiens et slaves païens et revenant enfin sur la relation amoureuse entre Črtomir et Bogomila.

Croatie

Marko Marulić
Judita

L’humaniste chrétien Marko Marulić est considéré comme le poète national croate, le “père de la littérature croate” ou la “couronne de l’âge médiéval croate”. Il a écrit en 1501 Judita (‘Judith’) qui avait l’intention de montrer aux gens communs le modèle exemplaire de la Judith biblique, pour qu’ils voient ce qui peut apporter la confiance en Dieu et la justice éternelle. Pour la petite histoire : il aurait inventé le terme de “psychologie”.

Bosnie Herzégovine

Ivo Andrić
Na Drini Ćuprija

Le prix Nobel de littérature de 1961 Ivo Andrić était un romancier et l’un des écrivains bosniaques les plus influents. Il a publié en 1961 Na Drini Ćuprija (‘Le Pont sur la Drina’), un roman décrivant quatre siècles de pouvoir ottoman puis austro-hongrois dans la région et la vie des habitants locaux. Il portait un accent particulier sur les musulmans et les chrétiens orthodoxes vivant en Bosnie-Herzégovine.

Serbie – Monténégro

Petar II Petrović-Njegoš
Горски вијенац (Gorski vijenac)

Petar II Petrović-Njegoš est le plus grand poète de l’histoire serbe, mais il était également le souverain du Monténégro qui a transformé son État de théocratie en État laïque. Il a notamment écrit le poème épique moderne et joué Горски вијенац qui signifie en français ‘La Montagne Couronne’. Situé au Monténégro au XVIIIe siècle, le poème traite des tentatives de l’ancêtre de Njegoš, Danilo, de réguler les relations entre les tribus en guerre de la région.

Macédoine du Nord

Kočo Racin
Бели мугри (Beli mugri)

Kosta Apostolov Solev a écrit l’une des œuvres littéraires les plus importantes de la culture macédonienne, à savoir Бели мугри (‘Aubes Blanches’) – un recueil de 12 poèmes sur le mode de vie macédonien du Nord. D’après la pratique communiste établie, le titre a été imprimé en rouge. Comme il y avait danger pour l’auteur à ce que son identité soit découverte, Kosta Solev a publié son œuvre sous le pseudonyme ‘K. Racin’.

Albanie

Naim Frashëri
Bagëti e Bujqësi

Le poète national Naim Frashëri est considéré comme l’une des figures les plus éminentes du réveil national albanais. Il a notamment écrit le chef-d’œuvre Bagëti e Bujqësi (‘Troupeau et Pâturages’) en deux actes – le premier présentant la vie pastorale, les beautés du troupeau de moutons et le second axé sur l’agriculture et sur le mode de vie des agriculteurs albanais.

Bulgarie

Ivan Vazov
Под игото (Pod igoto)

Le patriarche de la littérature bulgare Ivan Vazov était un poète, romancier et dramaturge. Ses œuvres couvrent deux époques historiques – la Renaissance bulgare et l’époque après la libération (de la domination de l’Empire ottoman). Son œuvre littéraire la plus célèbre est le roman Под игото signifiant ‘Sous le joug’ traduit en plus de 30 langues. L’histoire se déroule dans une petite ville du centre de la Bulgarie au cours des mois précédant le soulèvement d’avril de 1876.

Grèce

Homère
Ιλιάδα (Iliádha) – Ὀδύσσεια (Odýsseia)

Homère est sans aucun doute le fondateur de la tradition classique occidentale et est vénéré comme le plus grand poète épique de la Grèce antique. Son influence sur l’histoire de la littérature est énorme car son Iliade et son Odyssée sont considérés comme le canon occidental de la littérature. L’Iliade raconte les querelles entre le roi Agamemnon et le guerrier Achille tandis que l’Odyssée se concentre principalement sur le héros grec Ulysse, roi d’Ithaque, et son voyage de retour après la chute de Troie.

Turquie

Evliya Çelebi
Seyahatnâme

L’âge d’or de la littérature ottomane a duré du 15ème siècle au 18ème siècle et comprenait principalement la poésie du divan mais aussi quelques œuvres en prose, notamment le Seyahatnâme (‘Livre des voyages’) en 10 volume écrit par Evliya Çelebi. Seyâhatnâme apparaît comme une œuvre de littérature légère du XVIIe siècle, intelligible pour un large cercle grâce à l’utilisation mixte du turc familier du XVIIe siècle avec des emprunts occasionnels de phrases et d’expressions de style fleuri.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être aussi :

Fermer le menu