Roumanie – Le Maître Bâtisseur Manole

A l’époque du prince régnant valaque Negru Voda, le maître bâtisseur Manole aurait élaboré le projet et construit le monastère de Curtea de Arges, dans le sud de la Roumanie actuelle. Mais l’endroit où le monastère devait être érigé semblait maudit, car Manole voyait son ouvrage se ruiner pendant la nuit.

Selon un très ancien rite magique, la construction demandait un sacrifice humain, un enfant, un passant ou même la femme aimée. Et le hasard a choisi qu’Ana, l’épouse du meilleur maître bâtisseur, devait être sacrifiée. L’amour de Manole était tellement grand que la nature a tenté d’empêcher Ana d’arriver au monastère. Mais Ana a réussi à vaincre les éléments et elle fut emmurée par Manole.

Devant la beauté ravissante de ce chef-d’œuvre d’architecture, le prince – jaloux – aurait voulu empêcher Manole de construire ailleurs une église pareille. Aussi aurait-il ordonné à ses sujets d’enlever les échafaudages, afin que le maître et ses apprentis ne puissent plus descendre du toit. Ces derniers se seraient attaché des ailes, mais, tout comme Icare, jadis, ils auraient trouvé la mort dans leur téméraire entreprise.

Là, où Manole serait tombé une source d’eau est apparue et la fontaine, qui existe toujours, porte son nom…

Fermer le menu