Toto européens

La langue de l’Europe est la traduction”.

Umberto Eco.

Illustration - Livre Toto à travers l'EuropeAvec une langue officielle par 20 millions d’habitants et 225 langues secondaires, l’Europe semble parfois réaliser le mythe antique de Babel. Dans le débat récurrent sur une langue commune pour les européens, Umberto Eco a dit dans une phrase célèbre que la langue de l’Europe était en fait la traduction. C’est en tout cas l’esprit de cette liste plutôt amusante, qui tente de recueillir toutes les traductions, l’origine et l’explication des blagues de toto dans tous les pays européens. Il est en effet étonnant de constater que, chez presque tous nos voisins, il existe un équivalent national pour ces plaisanteries enfantines. Cette liste est pleine de surprises, il suffit de regarder par exemple l’origine des blagues de Bellman en Suède…

European Little Johny

Portugal

Portugal - JoaozinhoJoãozinho

L’institutrice demande à Joãozinho de conjuguer le verbe construire :
– Je construis, tu construis, il construit, nous construisons, vous construisez… ils emménagent ! 

Le Toto portugais, Joãozinho est le diminutif de João (oui oui, diminutif !), un surnom assez répandu dans les pays lusophones. Six rois du Portugal et de nombreux explorateurs portugais se prénommaient João, le nom portugais aujourd’hui utilisé pour faire des blagues aux enfants. Sans surprise, on retrouve la figure de Joãozinho au Brésil où, dans quelques variantes, il se fait parfois appeler Juquinho, Toninho ou Zezinho. (Lire plus)

Espagne

Spain - JaimitoJaimito

Jaimito demande à sa mère :
– Maman, est-ce que c’est vrai que nous descendons des singes ?
– Je ne le sais pas mon chéri. Tu sais, ton père ne m’a jamais présenté sa famille

Jaimito incarne le Toto espagnol. Il est l’un des personnages les plus célèbres des blagues en espagnol, avec Pepito et Benito. Jaimito est un garçon très méchant, qui ne cesse de poser des questions et faire des tours malicieux. Ses plaisanteries traitent souvent de questions sexuelles, considérées comme de mauvais goût. (Lire plus)

France – Belgique

France - TotoToto   

A l’école, la maîtresse demande à Toto de citer les cinq continents :
– Alors il y a l’Europe, l’Amérique, l’Afrique, l’Asie…
– Il en manque un… reprend la maîtresse.
– Papy !
– ‘Papy’ ? Comment ça ‘Papy’ ?
– Ben oui ! A la maison, maman dit toujours que Papy est incontinent.

En 1892, Emile Durafour publie ses Farces de Toto, un vaudeville dans lequel il dépeint un enfant d’école typique nommé Toto. Depuis lors, Toto incarne le gamin impertinent français dans des histoires drôles, souvent ayant lieu à l’école. (Lire plus)

Irlande – Royaume-Uni

United Kingdom - Little JohnnyLittle Johnny

Little Johnny entre dans la salle de classe. La petite Mary lui lance une boulette de papier sur la tête et s’exclame :
– Head shot !
Little Johnny prend le livre devant lui et le lance au visage de Mary. Il crie :
– Facebook ! Ah ah ah.

Les blagues de Little Johnny sont celles d’un petit garçon qui aime poser des questions embarrassantes et a une pensée très simple. Par moments, il est bien au fait des questions de sexe, alors qu’à d’autres, il est tout à fait naïf. (Lire plus)

Norvège

Norway - Alle BarnaAlle Barna

Tous les enfants eurent des bonbons à l’enterrement, sauf Aaron, il eut une couronne.

Il n’y a pas de Toto en tant que tel en Norvège, mais les Norvégiens ont commencé dans les années 1990 à faire de (sombres) plaisanteries: ils font des blagues sur “tous les enfants” (Alle Barna), sauf ceux dont le nom change dans chaque histoire drôle. (Lire plus)

Suède

Sweden - BellmanBellman

Bellman était assis dans son canapé. Sa femme entra dans le salon et lui demanda où en était le jeu :
– 3-0 pour la Suède » dit Bellman.
– Oh, et qui a marqué ? demanda sa femme en s’asseyant sur le canapé.
– Le premier par Andersson et les deux autres par Replay. 

Les plaisanteries Bellman est un type de  blagues populaires simples parmi les écoliers suédois. Les blagues sont d’abord devenues populaires au 19ème siècle, et ont été inspirés par la vie du poète et compositeur Carl Michael Bellman. Dans de nombreuses blagues, Bellman est dépeint comme une sorte d’anti-héros, qui peut tricher, mentir ou même sentir très mauvais pour faire rire son auditoire. (Lire plus)

Finlande

Finland - Pikku KallePikku-Kalle

– Pikku Kalle, as-tu mangé tous les crayons ? demande le professeur furieux.
– Non, je ne suis pas égoïste. Je les ai partagés avec ma petite sœur. 

Inventé en fin des années 1970, Pikku-Kalle est un vilain garçon dans de nombreux blagues finlandais. Son nom veut dire “Petit Charles” en français. Il se comporte souvent de manière inappropriée à l’école et inquiète ses parents anxieux, même s’il n’est généralement pas malveillant. (Lire plus)

Danemark

Denmark - Alle børneneAlle børnene

Tous les enfants reçurent des cadeaux, sauf Mona, elle était dans le coma.

Les Danois n’ont pas leur Toto, mais ont tendance à faire, comme les Norvégiens, des blagues sur tous les enfants sauf un. Les histoires courtes allé børnene seraient en fait originaires d’Europe centrale et auraient séduit les danois au cours des années 1990. Au départ inoffensives, les blagues ont vite tourné à l’humour noir pour devenir ce condensé de méchanceté qu’on leur connait aujourd’hui. (Lire plus)

Pays-Bas

Netherlands - JantjeJantje

– Et toi, Jantje, que veux-tu faire plus tard ? demande la maîtresse.
– Peintre, docteur ou nettoyeur de vitre » répond Jantje avec conviction.
– Oui, mais lequel des trois ?
– Peu importe tant que cela me permet d’observer des femmes nues… 

Jantje est un diminutif de Jan, il est le stéréotype du garçon néerlandais moyen et ses plaisanteries typiques ont souvent lieu à l’école. Il partage ses histoires parfois avec Pietje. (Lire plus)

Allemagne

Germany - Fritzchen & Klein ErnaFritzchen & Klein Erna

La grand-mère de Fritzchen glisse à son petit-fils :
– De ma part, tu pourras avoir pour Pâcques le livre que tu souhaites, tu es content ?
– Oh, oui grand-mère ! Dans ce cas, je souhaite avoir ton livre d’épargne ! 

En Allemagne, Toto porte le nom de Fritzchen ou parfois Klein Fritzchen. C’est le diminutif de Friedrich, un nom commun en Allemagne. Son caractère grossier viendrait de l’image sauvage et rudimentaire que les anglais et les russes associaient aux allemands, surnommés Fritz, durant la seconde guerre mondiale. Klein Erna, la petite ingénue est quant-à elle issue du folklore local de la ville de Hambourg, inspirée d’une personne réelle. (Lire plus)

Suisse

Switzerland - Oin-OinOin-Oin

C’est comme une fois, y avait Oin-Oin qui tournait comme un lion en cage dans la salle d’attente de la maternité à Genève. C’était sa femme qui était en train d’accoucher.  Après quatre heures de solitude angoissée à faire les quatre-cent pas autour de la table basse, un autre bonhomme, M. Milliquet, entra. Celui-là était dans le même état et attendait inquiet l’accouchement de sa femme.
Il se passa à nouveau quatre heures horribles, puis l’infirmière débarqua, s’approcha du bon Milliquet et lui dit :
– Félicitations ! Vous êtes père d’un joli petit garçon !
Et Oin-Oin d’intervenir :
– Excusez-voir, Mademoiselle, mais j’étais là avant !

Le personnage suisse de Oin Oin est apparemment assez simple d’esprit avec un accent nasillard, mais parvient toujours à s’en sortir avec un peu d’humour et une répartie aiguisée. L’origine de ce personnage est une série diffusée en 1958 sur la Radio Suisse Romande où Oin Oin était joué par Claude Blanc et son alter-ego Emile Gardaz Milliquet. (Lire plus)

Italie

Italy - PierinoPierino

– Maman, maman, est-il vrai qu’une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours ?
– C’est ce qu’on dit, en effet…
– Alors donne-moi une pomme. J’ai cassé la vitre du médecin !

En Italie, Pierino joue le rôle d’un jeune mauvais garçon dans des histoires drôles. Son nom vient de Pierrot, un personnage de la Commedia dell’Arte dont les origines se trouvent dans la fin du 17e siècle où une troupe italienne de comédien se produisait à Paris sous le nom de la Comédie-Italienne. (Lire plus)

Autriche

Austria - FranzlFranzl

Le petit Franzl discute avec son ami Karl :
– Ce soir, le match de foot, c’est Autriche-Hongrie.
Franzl répond :
– Ah ? Et on joue contre qui ?

En Autriche, Franzl est l’équivalent de Fritzschen en Allemagne. Le nom est un diminutif de Franz, un nom commun en Autriche. Franz était aussi le surnom donné pendant la première guerre mondiale aux aviateurs qui se chargeaient d’observer les positions de l’ennemi ; l’expression allemande ‘sich verfranzen’ signifie d’ailleurs encore aujourd’hui perdre son orientation ou se tromper sur une carte. (Lire plus)

République Tchèque – Slovaquie

Czech republic - PepíčekPepíček

Pepíček ne veut pas finir son assiette de goulash. Sa mère essaye de le persuader :
– Chéri, on va faire le jeu du train ! Tu es le wagon et avec ma cuillère, je fais entrer les passagers !
Pepíček accepte, et avale cuillère après cuillère les morceaux de goulash. Une fois l’assiette presque vide, Pepíček s’exclame tout excité :
– Terminus : tout le monde descend !

L’équivalent tchèque et slovaque de Toto est Pepíček un diminutif de Pepa, lui-même diminutif de Josef.  Le nom de Pepíči désignait autrefois les membres de la mafia bohémienne qui faisaient régner la terreur dans les faubourgs populaires de la ville. (Lire plus)

Pologne

Poland - JasiuJasiu

Jasiu accourt vers son grand-père :
– Papy, papy, les Russes vont dans l’espace !
Le grand-père, excité, n’en revient pas :
– Sans rire petit… tous ?

Jaś, Jasio ou Jasiu symbolise le gosse poli, posant des questions bizarres à ses parents et s’avérant méchant avec ses amis. Le prénom de Jasiu est en fait le diminutif de Jan, soit l’équivalent français de Jean, une appellation autrefois répandue en Pologne. Dans un pays réputé pour sa ferveur catholique, il n’est pas surprenant d’apprendre que le nom du plus illustre de ses bambins signifie tout bonnement “Dieu est miséricordieux”. (Lire plus)

Lituanie

Lithuania - PetriukasPetriukas

Petriukas demande à  sa mère :
– M’man, est-ce que c’est vrai que Dieu nous a créé ?
– Oui, nous tous…
– Et que les cigognes apportent les bébés ?
– Bien sûr !
– Que le Père Noël distribue les cadeaux ?
– Oui.
– Alors dans ce cas, tu peux me dire à quoi il sert papa ?

Le Toto lituanien, un jeune un peu stupide, mais drôle, est appelé Petriukas. Il évolue dans un monde fripon avec parfois deux comparses : Jonukas et Onyte. (Lire plus)

Lettonie

Latvia - JānītisJānītis

L’institutrice rend sa copie à Jānītis :
– Aucune erreur ! Dis-moi sincèrement, Jānītis, qui a aidé ton père cette fois ?

Le Jānītis letton est généralement dépeint comme un gamin maladroit et impoli et diffère ainsi de l’enfant innocent que l’on retrouve dans d’autres blagues impliquant des enfants. Dans la mythologie balte, le dieu païen Jānis qui a donné son nom à Jānītis, est célébré depuis des siècles au cours du solstice d’été dans la nuit du 23 au 24 juin. (Lire plus)

Estonie

Estonia - JukuJuku

Juku réclame un cadeau à son père :
– Papa, papa, je voudrais une batterie !
– Mais tu vas me déranger dans mon travail ! rétorque le père de Juku.
– Non papa, aucun souci, je jouerais de la batterie seulement quand tu dormiras, je te le promets !

Les blagues Juku étaient très populaires pendant la période soviétique et reste un élément important de l’humour estonien de nos jours. Juku n’a pas toujours été le héros des blagues pour enfants, il a d’abord été le nom donné  à un chien, héros d’un célèbre dessin animé estonien sorti en 1931. (Lire plus)

Biélorussie – Ukraine

Ukraine - VovochkaVovotchka

– Vovochka, que dois faire un défenseur de la Patrie avant toute chose ?
– Se protéger du bureau de recrutement !

Vovotchka est l’homologue russe, biélorusse et ukrainien du Toto français. Il représente également un jeune garçon méchant, assez simple d’esprit qui joue des tours aux autres. Il y a toute l’histoire russe derrière le prénom de Vovochka, qui est la forme enfantine de Vladimir. On dit du personnage qu’il est apparu subversivement à la fin des années 1920 pour se moquer de Vladimir Lénine. (Lire plus)

Roumanie – Moldavie

Romania - BulăBulă

Ceausescu a autorisé la vente temporaire de billets de voyage.
– Nous avons des billets Bucarest-Paris !  s’écrie Bulă  de retour chez lui.
– Aller-retour ? demande sa mère.
– Ne dis pas de bêtises !

Le Roumain et le Moldave Bula montre un manque de respect évident envers toutes formes d’autorité. Comme dans les autres versions, ses plaisanteries impliquent souvent le sexe. Au moment de baptiser leur personnage, les Roumains choisirent le prénom le plus subversive qui leur était possible de donner : Bulă, à une lettre près, vient de Pulă, qui signifie ‘pénis’ en roumain. (Lire plus)

Hongrie

Hungary - MórickaMóricka

– Móricka, dis-moi, qu’est-ce qu’on va faire de toi si tu continues à mentir comme ça ?
– Un homme politique ?

En Hongrie, le mauvais petit garçon grossier s’appelle Móricka, ce qui, traduit en français, équivaut à ‘petit Maurice’. Il dépeint un garçon de 10 à 12 ans, sortant de nombreuses obscénités. Móricka est de loin la personne la plus populaire dans l’imaginaire humoristique hongrois. (Lire plus)

Slovénie

Slovenia - JanezekJanezek

La mère de Janezek hurle depuis la salle de bain
– Janezek, j’ai trouvé une grenouille dans ta poche !
Janezek répond interloqué :
– Ah bon ? Ce n’est pas une souris ?

Le garçon peu intelligent slovène se prénomme Janezek et correspond en toutes mesures au Toto français. Sans trop de surprise, le personnage de Janezek remonte à une époque antérieure à l’indépendance de la Slovénie, en 1991. (Lire plus)

Croatie – Serbie – Monténegro – Kosovo

Croatia - PericaPerica

Perica accourt vers son grand-père :
– Papy, papy, donnes-moi 50 euros !
– Tu peux toujours courir mon petit !
– Donnes moi cet argent, ou je vais dire à mamie que tu as mis sur facebook “veuf” comme statut de relation.

Perica est en Croatie, en Serbie et au Monténégro un nom répandu. C’est un diminutif de Petar, se traduisant par Pete ou Peter en anglais. Dans une comédie croate des années 1970 intitulée Tko pjeva zlo misli ne, un jeune garçon nommé Perica Safranek représentait cette figure puérile et mesquine. (Lire plus)

Bosnie-Hérzegovine

Bosnia-Herzegovina - Mujo & HasoMujo & Haso 

Haso dit à Mujo :
– Ma femme est un ange !
Mujo répond désespéré :
– Quelle chance, la mienne est toujours en vie…

Il y a beaucoup de blagues Haso & Mujo en Bosnie-Herzégovine. Elles ne sont pas exactement les mêmes que celles de Toto, mais ont tendance à porter sur les mêmes questions. Le personnage de Mujo, diminutif de Mohamed, est apparu dans les années 30 pour incarner la figure du musulman provincial. Il sera rapidement rejoint dans ses histoires drôles par son fidèle acolyte Haso, diminutif de Hassan. (Lire plus)

Bulgarie

Bulgaria - IvanchoIvancho

Ivancho demande à la pharmacienne :
– Est-ce que vous avez des anti-douleurs ?
– Oui, où as-tu mal ?
– Pour l’instant, nul part, mais papa est en ce moment à la réunion des parents d’élèves… 

En Bulgarie, l’équivalent de Toto, Ivantcho (Иванчо) un diminutif pour Ivan, est communément en scène avec Mariyka (Марийка) un diminutif pour Mariya, dépeinte comme une jeune fille innocente. (Lire plus)

Grèce

Greece - TotosTotos

Le père de Totos annonce la bonne nouvelle :
– Totos, aujourd’hui la cigogne nous a apporté un nouveau petit frère !
Totos répond, étonné :
– Et bien papa, tu vis au milieu de plein de femmes magnifiques et tu trouves le moyen de te taper une cigogne ?

En Grèce, le vilain garçon est parfois appelé Totos (Τοτός) ou Bobos (Μπόμπος). Aussi surprenant que cela puisse paraître, le nom de Totos est en fait un emprunt à notre Toto national. Les blagues françaises auraient séduit les habitants de la péninsule hellénique au point d’en faire une figure de leur propre folklore. (Lire plus)

Turquie

Turkey - TemelTemel

Temel et Dursun sont fâchés l’un envers l’autre et ne s’adressent plus la parole. Mais un jour où il emmenait sa chèvre au champ, Dursun croise Temel. Ce dernier dit :
– Et où vas-tu avec cet âne ?
Dursun reprend :
– Ce n’est pas un âne, c’est une chèvre !
Temel, feignant la colère, lui répond :
– Toi, je ne t’adresse pas la parole. Je parle à la chèvre… 

Temel est un personnage éminent de blagues Laz, c’est-à-dire des blagues sur les gens de la région orientale de la mer Noire en Turquie. Temel signifie en turc «de base», mais dans ce cas, il renvoie plutôt à une personne stupide. Temel a aussi des amis appelés Dursun et Idris et une femme nommée Fadime. (Lire plus)

 

 

BOOK -Toto à travers l'EuropeCet article a fait l’objet d’une adaptation en livre disponible dès à présent en librairie et en ligne ! Retrouvez plus d’informations et de blagues de Pierino en Italie, Fritzchen en Allemagne ou Pikku Kalle en Finlande, avec plus d’information sur leurs spécificités propres et leurs origines nationales. Retrouvez pour la première fois les Meilleures blagues de Toto à travers l’Europe, un voyage à la fois drôle et instructif où vous découvrirez que nos voisins européens ne manquent pas d’humour !

 

Si vous avez aimé cette article, vous aimerez peut-être aussi Jacques a dit européens, Noms de famille européens,  Blagues européennes et Stéréotypes européens.

Mini - European Simon says  Mini - Surnames  Mini - European jokes  Mini - European stereotypes

 Copyright 2012. Europeisnotdead. All Rights Reserved.

Save