Ecrivains européens

J’ai grandi en Europe, là d’où vient l’Histoire”.

Eddie Izzard.

Les auteurs et les journalistes français utilisent parfois une métaphore pour indiquer la langue d’autres pays européens. L’anglais est ainsi la langue de Shakespeare, l’Allemand, la langue de Goethe, l’Italien la langue de Dante ou le Néerlandais la langue de Vondel. Toutes ces expressions se rapportent aux illustres écrivains nationaux, qui ont souvent établi la base d’une culture, d’une histoire et d’une nation. L’Europe n’est pas l’harmonisation de tous ces héritages culturels, mais la reconnaissance entière de cette diversité dans un patrimoine commun et riche. Les auteurs ci-dessous sont ainsi non seulement d’importance nationale, mais ont aussi une signification européenne qui, à bien des égards, exprime ce que l’humanité a fait de mieux sur ce continent.

Portugal

Luís de Camões – Os Lusíadas

Os Lusíadas, traduit en français par Les Lusiades, est considéré comme la meilleure œuvre portugaise de littérature. Son auteur Luís Vaz de Camões (C. 1524 – 1580) est devenu la figure prinicpale de la culture portugaise partout dans le monde. Os Lusíadas est une poésie épique et lyrique dans la veine de l’iliade et de l’odyssée de Homer interprétant les voyages de découvertes portugais pendant les XVème et XVIème siècles.

Espagne

Miguel de CervantesDon Quixote

Miguel de Cervantes (1547 – 1616) laissa à la culture espagnole son chef d’œuvre le plus important, à savoir de Don Quichotte. Entièrement intitulé L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, l’œuvre emblématique de Cervantes  est considéré comme le premier roman moderne de la littérature occidentale. L’histoire dépeint un rêveur idéaliste qui se perçoit comme un chevalier moderne.

France

Molière – Tartuffe – L’Avare –Le Bourgeois Gentilhomme – L’école de femmes

En fait, il n’y a pas dans les pièces de théâtre de Jean-Baptiste Poquelin, connu sous le pseudonyme de Molière (x – 1673), une pièce  particulièrement plus célèbre que les autres. Le plus grand maître de la comédie de la littérature occidentale a écrit 33 pièces dont presque la moitié exerce aujourd’hui une influence particulière sur la culture française.

Islande

Hallgrímur PéturssonPassíusálmar

L’œuvre la plus célèbre de la littérature en Islande est sans doute le Passíusálmar, traduit en français par Les Psaumes de la Passion. Hallgrímur Pétursson (1614 – 1674), un poète, prêtre et ministre célèbres au Hvalfjörður, a écrit une collection de 50 textes poétiques explorant le récit de la passion, du moment où le Christ entre dans le jardin du Gethsémani à sa mort et sa résurrection.

Irlande

thomas-mooreThomas MooreIrish Melodies

Le poète, chanteur et compositeur Thomas Moore (1779 – 1852) est une figure irlandaise de littérature. Il a composé les mélodies irlandaises contenant le fameux Minstrel Boy et le poème The Last Rose of Summer. La chanson est en particulier devenu célèbre en Irlande parce qu’elle était chantée au cours de la guerre civile des Etats-Unis et de la Première Guerre Mondiale.

Royaume-Uni

William Shakespeare – HamletOthello – Macbeth – Romeo and Juliet

Le dramaturge le plus renommé au monde William Shakespeare (1564 – 1616)  est devenu le poète national de l’Angleterre après le succès de ses tragédies renommées Hamlet, Othello, Macbeth ou même Roméo et Juliette. Il y a encore de nos jours beaucoup de polémiques sur sa vie et sur la possibilité que certains de ses œuvres aient été écrites par d’autres.

Norvège

Henrik WergelandMennesket

Après « quatre cents ans d’obscurité » selon la formule d’Ibsen, pendant laquelle la Norvège était une région annexée au Danemark, la renaissance de la littérature norvégienne devait être se réaliser dans les écrits de Henrik Wergeland (1808 – 1845), un poète connu pour son Magnum opus Mennesket (signifiant “homme”), rédigé à partir de ses œuvres précédentes Skabelsen, Mennesket og Messias (“création, homme et Messie”). Ce poème décrit l’histoire de l’homme et du plan de Dieu pour l’humanité, à travers le caractère de Stella, qui incarne l’amour idéal selon l’auteur.

Suède

Carl Michael BellmanFredmans epistlar – Fredmans sånger

Carl Michael Bellman (1740 – 1795) est certainement le poète et le compositeur le plus influent de la Suède. Son œuvre principal est assurément le Fredmans sånger (“chansons de Fredman”), une collection de 65 poèmes et chansons, et Fredmans epistler (“épîtres de Fredman”). Ses textes, souvent comiques dans leur description de Stockholm, abordaient toujours la dimension tragique de l’être humain avec des sujets tels que l’ivresse, la prostitution, la maladie et la mort.

Finlande

Johan Ludvig RunebergFänrik Ståls sägner

Le poète national de la Finlande Johan Ludvig Runeberg (1804 -1877) écrivait en suédois. Son œuvre principale, Fänrik Ståls sägner (en français, “Les Récits de l’enseigne Stål“) est considérée comme le plus grand poème épique finlandais traitant de la guerre finlandaise de 1808-09 avec la Russie. Ce conflit a eu pour conséquence l’incorporation du Grand-Duché de la Finlande dans l’Empire russe.

Danemark

Adam Oehlenschläger – Hakon Jarl Død

Adam Oehlenschläger (1779 – 1850) est un personnage central de la littérature danoise et a été couronné en 1829 “roi de la poésie nordique”. Son chef d’œuvre est certainement son Hakon Jarl Død, qui était le dirigeant de facto de la Norvège d’environ 975 à 995. Il est également l’auteur de l’hymne national danois Der er et yndigt land.

Pays-Bas

Joost van den Vondel – Joannes de Boetgezant

Le plus grand poète et écrivain néerlandais vient du XVIIème siècle. Joost van den Vondel (1587 – 1679) a écrit beaucoup de drames célèbres, tels que Lucifer ou Adam in Ballingschap mais son œuvre épique la plus importante est sans doute Joannes de Boetgezant qui raconte l’histoire de Saint-Jean-Baptiste. Cette pièce est encore fréquemment interprétée.

Belgique

Maurice Maeterlinck – L’Oiseau bleu

Le dramaturge, poète et essayiste belge Maurice Maeterlinck (1862 – 1949) est une figure importante du symbolisme belge. Il a reçu en 1911 le prix Nobel de la littérature. Son drame renommé L’Oiseau bleu a été interprété pour la première fois en 1909 et a été adapté depuis en de nombreux films et même une série télévisée. Il relate l’histoire de Mytyl et de son frère Tyltyl à la recherche du bonheur, représenté par l’oiseau bleu du bonheur, et avec l’aide de la bonne fée Bérylune.

Luxembourg

Edmond de la Fontaine – Mumm Séiss

Le poète, ethnographe, juriste et auteur lyrique national Edmond de la Fontaine (1823 – 1891) était mieux connu sous son pseudonyme « Dicks ». Il reste aujourd’hui une figure très importante de la littérature luxembourgeoise. Il a écrit en particulier la comédie Mumm Séiss.

Allemagne

Johann Wolfgang von Goethe – Faust

Faust est considéré comme le génie suprême de la littérature allemande moderne, et son auteur, Johann Wolfgang von Goethe est considéré comme la principale figure du classicisme de Weimar. La tragédie de Faust dépeint l’âme d’un jeune chercheur emprisonné par Mephistopheles, une incarnation du diable, qui a fait un pari avec Dieu selon lequel il parviendrait à instruire le vice dans l’âme de son être humain préféré.

Suisse

Albrecht von Haller – Die Alpen

Comme il n’y a pas de langue nationale dominante, il n’y a aucune littérature suisse à proprement parlé, mais quatre littératures différentes, en allemand, français, italien et romanche. Comme la littérature allemande a été la première à se développer, les auteurs et les poètes les plus emblématiques se trouvent dans la communauté de langue allemande. Albrecht von Haller (1708 – 1777) a édité son poème de 490 hexamètres Die Alpen (« les Alpes “) en 1729 et a été le premier auteur à dépeindre la vie naturelle et idyllique dans les montagnes, par opposition à l’existence corrompue et décadente des habitants dans les plaines.

Italie

Dante Alighieri – La divina commedia

Dante Alighieri (1265 – 1321) reste la référence essentielle de la littérature italienne. En Italie, l’auteur de prose par excellence a reçu le nom de Il Sommo Poeta (“le poète suprême”) ou juste de Il Poeta. Dans le poème épique « la comédie divine », Dante décrit en superficie son voyage à travers l’enfer, le purgatoire, et le ciel ; mais à un niveau plus profond, elle représente allégoriquement le voyage de l’âme vers Dieu.

Malte

Dun Karm PsailaL-Innu Malti

Le ‘barde de Malte’ Dun Karm Psaila (1871 – 1961) est presenté comme le poète national de l’île. Il est connu pour avoir écrit L-Innu Malti (“l’hymne maltaise”). Les poèmes de Dun Karm Psaila sont bien connus pour leurs influences religieuses et patriotiques, ce qui se retrouve dans les vers écrits pour l’hymne. L’hymne a été chanté dès décembre 1922, en grande partie dans les écoles gouvernementales.

Autriche

Franz Grillparzer – Der Traum, ein Lebe

Le dramaturge autrichien Franz Grillparzer (1791 – 1872) qui a également écrit le discours solennel pour l’enterrement de Ludwig van Beethoven a écrit le drame célèbre Der Traum, ein Lebe. Il y raconte les aspirations de Rustan, un jeune paysan ambitieux, qui se réveille d’un cauchemar où il réalise que toutes les ambitions et aspirations terrestres sont vanité ; le seul bonheur vrai relève de la satisfaction avec son sort et de la paix intérieure.

République Tchèque

Jan NerudaPovídky malostranské

Le journaliste, auteur et poète tchèque, Jan Neruda (1834 – 1891) était un des représentants les plus importants du réalisme tchèque et un membre de l’« école de mai ». Son chef d’oeuvre Povídky malostranské  (“Contes de Mala Strana”) est une collection d’histoires courtes, qui portent le lecteur au quartier de Lesser, avec ses nombreuses rues, magasins, églises, maisons, et restaurants.

Slovaquie

Pavol Országh HviezdoslavHájnikova žena

Pavol Országh Hviezdoslav (1849 – 1921) was chiefly known for his epic poems and lyrist works of literature. His novel Hájnikova žena (‘The Gamekeeper’s Wife’) has been described by his fellows as a “living picture of the forest”. The story takes place in the Carpathians and tells de story of a gamekeeper and his wife Hanka, who kills the son of their master when he attempts to rape her.

Pologne

Adam Mickiewicz – Pan Tadeusz

Adam Mickiewicz (1789 – 1855) est un de trois bardes de la Pologne, avec Juliusz Słowacki (1809-1849) et Zygmunt Krasiński (1812-1859) et est considéré comme le plus grand poète de la littérature polonaise. Le poème épique Pan Tadeusz (“Mr. Thaddeus “) est une lecture obligatoire dans les écoles polonaises car il dépeint l’épopée nationale de la Pologne. L’histoire a lieu au moment où la Pologne-Lithuanie était divisée et effacée de la carte politique de l’Europe, en 1811.

Lituanie

Kristijonas DonelaitisMetai

Le pasteur luthérien Kristijonas Donelaitis (1714 – 1780) était le premier poète à écrire un poème en lituanien. Metai (“les saisons”) est devenu l’une des principales références de la poésie lituanienne et une œuvre classique de la littérature lituanienne. Il dépeint la vie quotidienne des paysans lituaniens, leur lutte contre le servage et le cycle annuel de la vie.

Lettonie

Rainis – Uguns un nakts

Rainis est le pseudonyme pour le poète, dramaturge et homme politique letton Jānis Pliekšāns (1865 – 1929) qui est devenu un principal représentant du symbolisme et de la littérature ethnique lettonne.  Uguns un nakts (“Feu et Nuit”) et Indulis un Ārija (“Indulis et Arija”) sont deux de ses œuvres les plus célèbres. Rainis est également connu pour sa traduction de Faust de Goethe.

Estonie

Friedrich Reinhold Kreutzwald – Kalevipoeg

Le représentant le plus célèbre de la littérature estonienne est assurément Friedrich Reinhold Kreutzwald (1803 – 1882), considéré aujourd’hui comme l’auteur de littérature nationale de l’Estonie. Son poème envers allitératif Kalevipoeg (‘le fils de Kalev’) est considéré comme l’épopée nationale estonienne. Elle relate l’histoire de Kalevipoeg, un géant du vieux folklore estonien qui voyage en Finlande à la recherche de sa mère enlevée.

Biélorussie

Yakub Kolas – Рыбакова хата

Yakub Kolas, ou en Biélorusse Яку́б Ко́лас (1882 – 1956) a été nommé « poète des biélorusses RSS » en 1926. Son poème Рыбакова хата (“la hutte du pêcheur”) est au sujet de la lutte qui suivit l’unification de la Biélorussie avec l’Etat soviétique. Dans ses œuvres littéraires, il a souvent dépeint le style de vie rural en Biélorussie.

Ukraine

Taras ShevchenkoZapovit

Taras Shevchenko (1814 – 1861) est considéré comme le fondateur de la littérature ukrainienne et le plus grand contributeur à la langue ukrainienne. Ses œuvres littéraires ont contribué de manière significative à la croissance de la conscience nationale ukrainienne. Son poème Zapovit (“testament”) a été traduit dans plus de 60 langues. Il commence par le vers célèbre « Quand je mourrai, enterrez-moi /En dressant ma tombe / Au cœur des steppes infinies /De ma chère Ukraine… »

Moldavie & Roumanie

Mihai Eminescu – Luceafărul

Luceafărul (‘Hypérion’) est généralement considéré comme la plus grande œuvre littéraire moldave et la contribution la plus importante de Mihai Eminescu (1850 – 1889) à la culture moldave. Luceafăr dans le Roumain est le nom de la planète Vénus qui dans le folklore est associée aux démons mais est également lié au titan grec Hypérion.

Hongrie

Sándor PetőfiNemzeti dal

Les poèmes de Sándor Petőfi ont inspiré la révolution dans le royaume de Hongrie pour mener la guerre d’indépendance contre l’Empire autrichien.  Sándor Petőfi (1823 – 1849) lui-même a été impliqué dans la révolution hongroise de 1848 et il est dit qu’il est mort sur le champs de bataille. Son Nemzeti dal (“poème national”) a été lu la première fois le 15 mars sur la place Vörösmarty à Budapest devant une foule qui se mit à chanter le refrain tout en marchant sur la ville.

Slovénie

France PrešerenKrst pri Savici

Le poète national slovène France Prešeren (1800 – 1849) est une source importante d’inspiration pour la littérature slovène. Krst pri Savici traduit en français par « Baptême à Savica » est un poème épique consacré dans une première partie à l’ami récemment décédé de Prešeren, puis à la description de la bataille entre les chrétiens et les Slaves païens avant de dépeindre finalement les relations romantiques entre Črtomir et Bogomila.

Croatie

Marko Marulić – Judita

Le chrétien humaniste Marko Marulić (1450 – 1524) est considéré comme le poète national croate ou le « père de la littérature croate ». Il a écrit en 1501 Judita (“Judith”) qui entend montrer aux communs des mortels le modèle exemplaire de la figure biblique de Judith, pour qu’il voie ce qu’induit la confiance envers Dieu et le jugement éternel.

Bosnie-Herzégovine

Ivo AndrićNa Drini Ćuprija

Le Prix Nobel de littérature 1961 Ivo Andrić (1892 – 1975) était un romancier et l’auteur bosniaque le plus influent. Il a édité en 1961 Na Drini Ćuprija (“le pont sur le Drina”), un roman décrivant la domination quatre siècles de l’Empire Ottoman puis de l’Empire austro-hongrois  dans la région, avec une attention particulière pour la vie quotidienne des musulmans et chrétiens orthodoxes de la Bosnie-Herzégovine.

Serbie & Monténegro

Petar II Petrović-NjegošГорски вијенац

Petar II Petrović-Njegoš (1813 – 1851) est le plus grand poète serbe et qui a également été le dirigeant du Monténégro qui a fait passé son Etat d’une théocratie à un Etat laïque. Il a notamment écrit la pièce de théâtre et le poème épique moderne Горскивијенац traduit en anglais par « The Mountain Wreath ». Au Monténégro du 18ème siècle, le poème raconte les tentatives de l’ancêtre de Njegoš, Danilo, de régler les conflits entre les tribus antagonistes de la région.

Macédoine

Kočo Racin – Бели мугри

Kosta Apostolov Solev, surnommé Kočo Racin (1908 – 1943) est considéré comme le fondateur de la littérature macédonienne. En plus d’être un révolutionnaire, il a écrit un des chefs d’œuvre les plus importants de la littérature et de la culture macédonienne, à savoir Бели мугри (“Aubes blanches“). Les aubes blanches est une collection de 12 poèmes traitant du mode de vie macédonien.

Albanie

Naim FrashëriBagëti e Bujqësi

Le poète national Naim Frashëri (1846 – 1900) est considéré comme une des principales figures du réveil national albanais. Il a écrit en particulier le chef d’œuvre Bagëti e Bujqësi (“Troupeau et Pâturages“) en deux actes, la première traitant de la vie pastorale , les beautés du troupeau de moutons, et le deuxième concentré sur l’agriculture et le mode de vie des agriculteurs.

Bulgarie

Ivan VazovПод игото

Le patriarche de la littérature bulgare Ivan Vazov (1850 – 1921) était un poète, un romancier et un dramaturge dont l’œuvre la plus célèbre était la nouvelle Подигото (“Sous le joug“) traduite dans plus de 30 langues. Il traite de l’histoire de l’oppression ottomane en Bulgarie.

Grèce

Homer –  Ιλιάς– Ὀδύσσεια

Homer (env. 8ème siècle avant JC) est sans doute le fondateur de la tradition classique occidentale et est le plus grand poète d’épopée du grec ancien. Son influence sur l’histoire de la littérature est énorme et son Iliade et son Odyssée sont considérées comme des références de la littérature occidentale.

Turquie

Fuzûlî – Dîvân-ı Fuzûlî

Fużūlī (1483 – 1556) était le pseudonyme poète, auteur et penseur ottoman Muhammad bin Suleyman. Il est apprécié comme étant le plus grand contributeur à la tradition de Dîvân, notamment par son travail de compilation de poèmes dans son Dîvân-ı Fuzûlî, traitant principalement l’amour.

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être les Philosophes européens, les Peintures européennes, les Inventions européenes et les Hymnes nationaux européens.

mini - European Philosophers  Mini -Paintings  mini- european inventions  Mini - European Anthems

Copyright 2012. Europeisnotdead. All Rights Reserved.

 

 

Save