Cris européens

“Je doute que les esprits maléfiques du passé, qui nous ont déjà trop fait souffrir en Europe durant ce siècle, aient été bannis pour toujours.”

Helmut Kohl

Le vieux continent a derrière lieu des siècles de guerres et d’autodestruction. Les européens partagent en conséquence une histoire commune de souffrance et de douleur. Mais lorsque l’expérience douloureuse est transcrite en mots, il est intéressant de remarquer que les citoyens européens ne partagent pas les mêmes expressions.  La douleur n’est pas un son en soi, cependant toutes les cultures européennes ont ressenti de la même manière la nécessité de traduire cette sensation en mots pour décrire l’émotion éprouvée.  Et l’on en arrive à la liste suivantes des interjections utilisées en Europe lorsque quelqu’un crie de douleur. Si l’expression “Au” a tendance à être la version la plus répandue, beaucoup d’autres formes plus ou moins originales coexistent cependant un peu partout sur le continent…

Portugal

Ai – au – ui

Les portugais ont trois formes différentes pour exprimer la douleur, la plus répandue étant “ai”.

Espagne

Ayayay – ay

En Espagne, le cri de douleur prend la forme d’une longue interjection. “Ay” en est la version courte.

France

Aïe – ouille

Le “aïe” français est parfois remplacé par un plus long “ouille” pour communiquer une souffrance plus diffuse.

Islande

Ái – ói

La douleur islandaise peut s’exprimer en deux mots “ái” ou “ói”. Tout comme en… Lituanie !

Irlande 

Aigh

En Irlande, l’interjection utilisée pour exprimer la souffrance ressentie est “aigh”. Le “ouch” anglais y est naturellement tout autant répandu.

Royaume-Uni

Ouch – yeow – ow

Trois onomatopées coexistent au Royaume-Uni et sont utilisés en fonction du type de douleur auquel l’individu est soumis.

Norway

Au

Les norvégiens utilisent un court “au” fort efficace pour communiquer leur souffrance.

Suède

Aj

Pas très loin du “au” norvégien, le “aj” des Suédois n’en est pas moins expressif pour autant.

Finlande

Ai – aija – au

Dans le froid finlandais, il est possible d’exprimer le mal ressenti de trois manières distinctes.

Danemark

Av

Ces deux lettres n’ont rien à voir avec le fameux “Avé” romain.

Pays-Bas

Au – ai – auw

Les hollandais expriment leur douleur de trois manières différentes, mais la plus répandue reste le “au”.

Belgique

Aïe – au

Le manière dont vous exprimez la douleur en Belgique dépend évidemment de la région dans laquelle vous vous trouvez.

Allemagne

Aua – autsch – auweh

Vous entendrez plus facilement en Allemagne l’interjection “aua” et moins souvent les autres versions “autsch” et “auweh”.

Suisse

Aïe – aua – ahi

Tout comme en Belgique, la Suisse et ses quatre langues officielles utilisera différentes interjections pour exprimer la douleur.

Italie

Ahi – hui – ahia

La douleur italienne s’exprime avec une voix plus aiguë et de nombreuses voyelles.

Autriche

Aua – autsch – auweh

Nous retrouvons en Autriche les trois interjections allemandes pour exprimer la souffrance ressentie.

République Tchèque

Au – jau

Si un Tchèque se blesse, il lâchera certainement un “au” très viril.

Slovaquie

Au

Les Slovaques partagent la même expression avec les Tchèques.

Pologne

Ata – auuu – auć
La Pologne, marquée par une histoire plutôt sombre, la souffrance peut prendre de nombreuses formes.

Lituanie

Ai – oi

Il y a deux petits mots en Lituanie pour répondre à la douleur.

Lettonie

Vai – aū

La Lettonie est l’un des seuls pays avec une interjection commençant par une consonne pour exprimer la douleur.

Estonie

Ai – oi

Tout comme en Lituanie, les Estoniens utilisent deux courts mots en cri de douleur.

Biélorussie

Aj (ай)

On utilise normalement cette courte interjection en Biélorussie lorsque l’on se blesse.

Ukraine

Aj (ай) – joj (йой) – oj (ой)

La douleur prend trois formes différentes en Ukraine, et elles s’utilisent en fonction de l’intensité et de la durée de la douleur ressentie.

Moldavie

Au – ai – aa

La douleur n’est que voyelles en Moldavie lorsqu’elle est traduite en mots.

Roumanie

Au – ai – aa

La Roumanie et la Moldavie partagent les mêmes interjections.

Hongrie

Aú – á – jaj

Exprimons en Hongrie la douleur de la manière la plus simple qu’il soit. “A” est parfois la forme la plus simple pour la décrire, mais la manière dont le mot est crié définira l’intensité.

Slovénie 

Auch – auč

Deux interjections similaires sont utilisées en Slovénie pour le cri de douleur.

Croatie

Jao – joj

Les Croates utilisent les mêmes expressions qu’en Bosnie et Serbie.

Bosnie-Herzégovine

Jao – joj

Comme dit précédemment, ce sont les mêmes cris de douleur en Bosnie, en Croatie et en Serbie.

Serbia

Jao – joj

Unis dans la souffrance, la Serbie, la Croatie et la Bosnie utilisent soit “Jao” soit “joj” pour exprimer leur douleur.

Macédoine 

Uf – уф

Les Macédoniens utilisent une interjection plutôt peu commune pour la douleur, si l’on compare avec les autres expressions européennes.

Albanie

Au – of – uf

Que ce soit avec le mot “au”, “of” ou “uf” l’expression de la douleur se révèle plutôt multiple en Albanie.

Bulgarie

Ox – aj (ай) – au (ау)

En Bulgarie vous entendrez normalement plusieurs expressions pour traduire la douleur en mots.

Grèce

αχ (akh) – οχ (och) – òk ωχ

Les interjections grecques sont bien distinctes de celles des autres pays européens.

Turquie

Ah – ahh – of

Et pour finir, les Turcs ont tendance à exprimer la douleur en des termes plutôt simples.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être les Dégoûts européens, les Eternuements européens, les Toasts européens et les Mots les plus longs européens.

Mini - Disgusts  Mini - European sneeze  mini-european-toasts  Mini - Longest Words

 

Copyright 2012. Europeisnotdead. All Rights Reserved.

 

Save